Magazine Culture

La Chronique British : « Kingsman : Services Secrets »

Publié le 27 mars 2015 par Madlygirlygeekly @MGG_Webzine
La Chronique British : « Kingsman : Services Secrets »

Bonjour à toutes et à tous!

Pour ce nouvel article de la Chronique British, j'ai choisi de vous parler d'un film que je suis récemment allée voir au cinéma, j'ai nommé Kingsman : Services Secrets ! Si vous avez lu mon dernier article (cf : celui sur Jane Austen) , vous vous doutez sûrement de la raison principale qui m'a amenée à désirer voir ce film ... Eh oui, la tête d'affiche, c'est Colin Firth ! (love, paillettes, passion). Je me suis donc précipitée pour voir la bande-annonce ( à voir ici ). Le film avait l'air pas mal, un peu à la James Bond, pas très original mais je me suis dit que je passerai sûrement un bon moment! Voir Colin Firth dans un tout autre contexte que des films à l'eau de rose, je voulais voir ça illico !!!!

:

KINGSMAN, l'élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf suite à la mort d'un de leurs agents, " Lancelot ". Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L'un d'eux semble être le candidat " imparfaitement idéal " : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l'esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie?

Mon avis

Je dois admettre qu'en allant voir le film, je n'avais entendu aucun écho sur le fait qu'il soit bien ou non. J'avais juste l'impression que j'allais me retrouver face à un film d'action avec une ou deux boutades plutôt redondantes et " cliché ". Mais, j'ai TOTALEMENT changé d'avis quand j'ai assisté, à environ 30 min à cette scène :

Déjà, qui OSE traiter Colin Firth de papy? Maintenant, on sait que le " grand-père " sait se défendre ! J'ai trouvé ce film très frais et original. On retrouve le genre " Tarantino "/ " Kick-Ass "/ " James Bond " (en même temps, le réalisateur de Kingsman, Matthew Vaughn, est le même qui a réalisé Kick-Ass) avec l'humour plutôt décalé - à l'anglaise quoi, ma passion sur terre! - et de l'action. Âmes sensibles s'abstenir, le film est tout de même assez violent et on voit/imagine pas mal de choses bien " gores " si je puis me permettre. De plus, j'admets être totalement tombée sous le charme du jeune acteur gallois Taron Egerton qui incarne le jeune Eggsy à l'écran : il a du talent, on voit vraiment l'évolution de son personnage au fur et à mesure du film (il passe de délinquant je m'en foutiste à .... un Colin Firth en devenir!) et bon, soyons honnêtes ... Il n'est pas désagréable à regarder quand on le voit torse-nu *glousse telle une adolescente*. Non, mais pour en revenir aux choses sérieuses, la complicité de Taron et Colin se sent à l'écran. Je pense même que la relation entre leurs personnages peut être considérée comme une sorte d'illustration de leur relation en dehors des caméras : Colin Firth/ Harry prend sous son aile Taron Egerton/ Eggsy et lui apprend tout ce qu'il sait. Il l'aide à grandir et à se trouver un but dans la vie. Petite anecdote : il paraît que pour Noël, Colin aurait offert à Taron un mug avec écrit dessus " I love Colin Firth " . Ca vous donne un aperçu de son humour ... !

Sinon, l'intrigue du film est assez intéressante. Le méchant, c'est Samuel L. Jackson alias Valentine (prononcé à l'anglaise " valentaillne ") dans le film, un espèce de fou furieux qui zozote et est malade quand il voit du sang (un peu paradoxal, mais c'est ça qui est bon!). Son idée? Donner des cartes SIM qui permettent d'avoir internet, sms et appels illimités partout dans le monde. Plutôt cool hein? Ce qui est moins cool c'est que ces cartes SIM véhiculent des ondes qui permettent à Valentine de contrôler les gens et de leur déclencher des accès de rages quand bon lui semble. La théorie de Darwin, c'est son dada : il y a l'élite qui doit survivre, et la populace doit disparaître et s'entre-tuer, sinon la planète ne survivra pas, il y a trop de monde sur terre. Les Kingsmen, c'est les gentils, ils doivent arrêter ça. Et en plus d'être les gentils, ben ils sont grave classe. Costume, accessoires méga géniaux et tout hein, ils font pas dans l'ennuyeux! De plus, j'ai appris récemment que ce film était tiré d'une BD (il faut croire que Matthew Vaughn a un petit faible pour les " comics "), et la fin étant assez énigmatique (et puis bon, Eggsy ne termine pas avec la fille " avec qui c'est trop évident qu'il est sensé terminer ") je pense que nous auront la chance d'avoir un Kingsman 2 dans les années à venir!

Tout ça pour vous dire que ce film est une réussite, on ne voit pas du tout passer les 2h. L'esprit Kingsman, c'est l'esprit Britannique pur, la classe à l'anglaise. Mais pas une classe ennuyeuse, une classe qui déchire!

Sur ce, à bientôt pour une nouvelle Chronique British !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Madlygirlygeekly 196 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines