Magazine Cuisine

Pique-niques et petites salades ou comment le Kikivientpiqueniquer voit double, en juillet et en août avec… vous ?

Par Dorian
Mon problème… enfin un de mes problèmes c’est que je peux être un cyclothymique à emballage immédiat, en clair j’m’emballe, j’m’emballe… et après il m’arrive de réfléchir plus tard, beaucoup plus tard. Marie elle me le dit tout le temps, Chouchou t’es comme un cheval fougueux qui aurait la jugeote de Rantanplan, dès qu’on te lance un os tu galopes, tu galopes et tu ne penses même pas que les chevaux ça aime pas les os… des fois ma Marie elle m’assoit quand elle fait de la philosophie animalière. Donc trop souvent je fonce tête baissée à fond, à fond… ça c’est pour la question de l’emballage, et après une fois que j’ai pris une décision irrévocable, que si je change je meurs et je vais en enfer en même temps, juste après donc, je change d’avis … forcément puisque je suis aussi cyclothymique !
Je crois que c’est ça qui agace le plus Marie et quelques autres, ma capacité à défendre bec et ongles ma première impression et à défendre encore plus sauvagement ma deuxième, même si elle est à l’opposée de la première… voire à défendre la troisième qui, elle, peut être à l’opposé de l’opposé de la première, même si des fois l’opposé de l’opposée c’est vachement difficile à situer en terme d’idée… Et pourtant c’est logique et c’est ça qu’ils veulent pas comprendre.
Par exemple l’autre jour, Marie me demande, mais qu’est-ce qu’on fait donc ce samedi, elle m’a demandé ça parce que justement on était samedi… là comme une abeille passe dans le coin du coup je pense au pollen et à la belle des champs que tout le monde aime tant… et à plein d’autres choses verdoyantes et champêtres et j’m’emballe et j’annonce fièrement, beurre les enfants, plie les casse-croutes et prépare la nappe on va se faire un pique-nique à la campagne ! Connaissant le cheval fougueux qui sommeille en moi, Marie, s’interroge… et on va où ? T’inquiète que je lui dis, je fais chauffer la voiture, t’inquiète je maitrise…
A ce moment-là Marie reste coincée sur cette idée et ça c’est l’erreur ! Parce que moi pendant ce temps, l’abeille je me suis rendu compte que finalement c’était une guêpe et qu’elle était un train de jouer aux fléchettes sur mon bras, que le pollen ça me filait le rhume des foins et que finalement si c’était plus que pour la belle des champs… la verdure et le champêtre… et c’est là qu’en plus je me rends compte que j’avais rugby ! enfin devant la télé ! Du coup j’oublie guêpes, pollen et belle des champs et je me prépare à la rencontre !
Et c’est comme ça que quand Marie revient avec les enfants prêts de prêts, qu’elle est rouge cramoisie parce que faire démarrer la troupe en 10minutes chrono, ça te cramoisit pour la journée, c’est donc comme ça qu’elle me retrouve devant le poste en position et tenue de sport… affalé sur le sofa une ‘tite bière à la main… Et avant que j’aie le temps de lui demander où elle s’en va aussi décidée avec les enfants. Elle penche la tête sur le côté, un peu comme David Caruso dans les Experts quand il veut montrer qu’on lui fait pas à lui, donc elle penche la tête et me dit juste… cheval fougueux et soupire longuement…
Et c’est aussi ce qu’elle a dit quand elle a vu que cette année je lançais un deuxième pique-nique entre blogueurs et lecteurs ! Mais cette fois même après réflexion je garde mon idée et le Kikivientpiqueniquer 3 se déroulera donc le 6 juillet et le 3août et j’espère avec vous !
Pour les modalités pratiques on prend les mêmes que l’année dernière, elles sont là : Kikivientpiqueniquer 2
Et en attendant une petite salade tout en thon et haricots… Salade thon, haricots et meli-mélo
Ingrédients pour deux : - 125g de thon frais en un morceau épais d'environ 2cm – 125g de petits haricots blancs écossés – 1petit bouquet de basilic – 4ou 5 tiges de cerfeuil - 1cuillèré à café de zeste de citron –– 1vingtaine de tranche très fine de concombre – ½ piment oiseau – ½ oignon rouge – 12 radis ronds – de l'huile d'olive – sel et poivre
Sauce : 1càs d'huile d'olive - 1càc de vinaigre balsamique – 1càc de balsamique blanc – 1càc de soja – ½ càc de sucre glace - sel
Commencez par faire cuire les haricots dans une bonne quantité d'eau légèrement salée, comptez entre 20 et 30 minutes, n'hésitez pas à poursuivre s'ils ne sont pas assez cuits à point. Egouttez-les ensuite et laissez-les refroidir.
Pendant ce temps préparez le reste des ingrédients. Effeuillez le basilic et le cerfeuil. Emincez ensuite le demi oignon en demies rondelles assez fines. Emincez aussi en rondelles très fine le piment oiseau. Enfin, nettoyez et coupez en deux les radis, laissez les plus petites feuilles.
Préparez la sauce, versez tous les ingrédients dans un bol, l'huile d'olive, les deux vinaigre, le soja et le sucre glace, salez si nécessaire, et remuez.
Mettez une poêle à chauffer à feu vif, versez-y un petit filet d'huile d'olive et quand elle commence à fumer posez-y le thon. Faites le bien griller de tous les côtés en faisant attention à ne pas trop le cuire, sinon le thon va devenir très sec. Posez-le ensuite sur une planche et découpez-le de biais en tranchettes d'un demi centimètre.
Et pour ceux qui voudraient les recettes des deux autres petites salades qui ont déjà été publiées, il suffit de cliquer sur les images.

Mais pourquoi, finalement j’suis pas sûr que ce soit seulement un compliment cheval fougueux… est-ce que je vous raconte ça…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dorian 13561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines