Magazine Culture

GLOUP GLOUP : 8ème entartement pour Bernard-Henry Lévy (VIDEO)

Publié le 31 mai 2015 par Misteremma @misteremma

Je pensais que Noël Godin (69 ans) avait définitivement rangé sa crème chantilly mais, non ! Il a ressorti l’artillerie lourde ce samedi 30 mai 2015 pour son ami/ennemi numéro 1 : Bernard-Henry Lévy.

Cela fait 30 ans qu’à chacun de ses passages en Belgique, BHL est victime d’un attentat pâtissier de la part de celui qui se fait appeler le Gloupier.

L’agitateur anarcho-humoristique était à Namur ce samedi pour accueillir à sa manière le philosophe et écrivain français : BHL allait entamer un dialogue croisé avec l’artiste flamand Jan Fabre à l’église Saint-Loup de la capitale wallonne lorsqu’une vingtaine de tueurs à gags des deux sexes, dont Noël Godin,  ont soudain surgi devant lui en poussant des « Gloup ! Gloup ! Gloup ! » et l’ont burlesquement inondé de tartes onctueuses à la crème. Pourtant accompagné de deux gardes du corps, l’attaque fut une nouvelle fois un grand succès.

Mais pourquoi tant d’acharnement ? Qu’à fait Bernard-Henry Lévy pour mériter un tel traitement de faveur ? J’ai questionné un gentil petit flibustier dit Coin Coin pour comprendre s’il s’agissait d’un acharnement ou d’un running gag ?

BHL s’acharne dans sa propre caricature alors nous le suivons dans son arrogance nombrilesque du pouvoir en en faisant une sorte de running gag.

Un running gag, certe mais dédié cette fois-ci à Siné comme le déclare Noël Godin dans un communiqué de presse :

Siné a été accusé par Philippe Val, ex-directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, de propos antisémites alors qu’il s’est battu toute sa vie contre cela. BHL, qui considère Siné comme un sale anarchiste, était parmi les témoins à charge lors du procès. Aujourd’hui, Siné a 83 balais et est en fauteuil roulant. Je savais que rien ne lui ferait plus plaisir qu’on lui dédie le gag.

Mais Coin Coin, je pensais que Noël Godin avait pris sa retraite. Il ne sort plus sa crème fraiche que pour BHL ?

Noël Godin ayant trouvé grâce à la chantilly une source de jouvence, il est loin de prendre sa retraite bien méritée. Tant qu’il y aura des cornichons, il y aura des occasions pour entarter.

8 entartements et encore un succès. Comment parvenez-vous à atteindre votre cible ? Comment s’est préparé cette mission ? Aviez-vous des personnes de contacts ?

En vérité, nous avons été contacté par son éditeur ! Sachant que les livres de Benard-Heny Lévy ne se vendent plus, son éditeur désirait lui faire un coup de pub supplémentaire !

D’autre part, BHL est tombé en dépression lors de son dernier passage en Belgique (lire la preuve paru le  17 mars 2015 dans le journal Vers l’Avenir), il fallait qu’on l’aide à remonter la pente.

Plus de 500 flibustiers et flibustières étaient présents dans l’église munis de petites tartes provenant des dernières réductions du Colruyt et, devant « l’hilarilité » suscitée par les propos de BHL dans un anglais magnifiquement ridicule, nous nous sommes levés pour arrêter ce massacre et l’arrogance de cet homme de pouvoir imbu de lui-même.

Je vous invite à découvrir l’accent anglais de Bernard-Henry dans la vidéo ci-dessus ainsi que l’attaque et l’action des gardes du corps.

Quoiqu’il en soit, vous l’aurez compris, ceci n’est que surréalisme belge alors terminons par l’hymne à la joie de l’internationale pâtissière :

Entartons, entartons les pompeux cornichons !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte