Magazine Culture

Cinéma : Les nouveaux sauvages, la critique

Publié le 20 juin 2015 par Framboise32

les nouveaux sauvages

Film de Damian Szifron avec Ricardo Darin, Oscar Martinez, Leonardo Sbaraglia, Erica Rivas, Dario Grandinetti, Julieta Zylberberg, Rita Cortese, Maria Marull, Monica Villa, Cesar Bordon, Walter Donado, Nancy Duplaa, Maria Onetto, Alan Daicz, Osmar Núñez, German De Silva, Diego Gentile, Liliana Ackerman, Alejandro Angelini, Luis Manuel Altamirano García, Damián Benítez, Cristina Blanco, Gustavo Curcio

Synopsis : L’inégalité, l’injustice et l’exigence auxquelles nous expose le monde où l’on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les Nouveaux sauvages est un film sur eux.  
Vulnérables face à une réalité qui soudain change et devient imprévisible, les héros des Nouveaux sauvages franchissent l’étroite frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amour, le retour d’un passé refoulé, la violence enfermée dans un détail quotidien, sont autant de prétextes qui les entraînent dans un vertige où ils perdent les pédales et éprouve l’indéniable plaisir du pétage de plombs. 

Les nouveaux sauvages, Relatos salvajes (titre original) est un film à sketches. Les acteurs des Nouveaux sauvages sont tous en provenance de milieux différents et ont été réunis pour la première fois par Damian Szifron. Les nouveaux sauvages a fait partie de la sélection du Festival de Cannes en 2014. Les Nouveaux sauvages était nommé dans la catégorie du Meilleur film étranger aux Oscars 2015. Le film est produit par Pedro et Augustin Almodóvar. Le film est sorti le 14 janvier 2015. Il est distribué par Warner Bros. France

Les nouveaux sauvages est une série de sketches avec un sujet commun, « le pétage de plomb ». Les nouveaux sauvages réunit 6 courts métrages à l’humour corrosif. Les histoires ne sont pas liées. Ce sont vraiment 6 courts métrages différents.  Tous les personnages sont haut en couleurs. Dès le début, on y est. Cet avion qui s’écrase sur un jardin visant un couple de retraités donnent tout de suite le ton. L’humour est corrosif et féroce.

Entre la serveuse qui reconnait un mafioso de son village (le moins réussi), un type ordinaire qui sombre dans le terrorisme, le mariage qui part en vrille…. On jubile. Les histoires partent d’une situation ordinaire et sombrent dans le surréalisme. Les films montrent la partie enfouie de chacun d’une facon ironique et violente. Dans Les nouveaux sauvages,  les frustrations du quotidien, la colère, l’injustice mènent a la perte de contrôle.

Les nouveaux sauvages est un Ovni. Décapant, et jouissif.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28416 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine