Magazine Concerts & Festivals

‘Neil Diamond Tour 2015’ - Sportpaleis - Antwerpen, le 21 juin 2015

Publié le 21 juin 2015 par Concerts-Review

‘Neil Diamond Tour 2015’ - Sportpaleis - Antwerpen, le 21 juin 2015

Le billet de JPROCK :
Neil Diamond est une star qui n'a plus rien à prouver.
A 74 ans il a vendu plus de 125 millions de disques à travers le monde et figure parmi les plus grands auteurs compositeurs interprètes américains inscrits au Rock 'n' Roll Hall of Fame.
Pas étonnant donc que ce soir le Sportpaleis soit bondé et que dénicher une place de parking sur le Single Noord relève du petit miracle d'autant plus que la foire installée à quelques encablures de la salle anversoise attire elle aussi beaucoup de monde.
C'est donc après environ vingt minutes de marche que lorsque je pénètre dans la salle anversoise une scène classieuse attire mon attention. Au centre, érigé entre deux espaces réservés aux musiciens trône un diamant lumineux rouge sang.
L'écrin est en place, le bijou peut briller de ses plus beaux éclats.
Dès " I'm a believer " on sait que Neil va livrer une grande prestation.
Sa voix est toujours là bien présente, et l'homme semble en pleine possession de ses moyens.
Il enchaîne avec " Love on the Rocks " et " Hello Again " , le son n'est pas toujours idéal ( on est au Sportpaleis ! ) mais les choses vont s'arranger au fil des titres.
Premier grand moment d'émotion avec " Girl You'll be a Woman Soon " et " Play Me " magnifique titre dont l'écoute me bouleverse à chaque fois.
Le show est très professionnel, chaque détail est soigné, et musicalement les musiciens font des miracles. Parfois même un peu trop à mon goût, j'aurais aimé un peu plus de prise de risque, mais c'est vraiment pour pinailler car un show pareil il est évident que ça ne s'improvise pas.
" Red Red Wine " dans une version proche de la reprise de UB40 fait vibrer la foule puis Neil enchaîne avec " Beautiful Noise " et " If You know what I Mean " avant d'évoquer le quartier de son enfance avec " Brooklyn Roads " .
On se replonge aussi dans le légendaire concert donné au Greek Theater en 1972 avec des titres comme " Song Sung Blue " , " Cherry Cherry " , " Holy Holy " et le très beau " I'm..., I said " qui clôture le set.
Bien sur le public en veut plus et Neil et ses musiciens reviennent sur scène pour un rappel composé de " Cracklin Rosie " et en apothéose le formidable " Sweet Caroline " repris en choeur par tout le Sportpaleis dans un moment de communion très émouvant.
Puis il interprète " America " durant lequel deux drapeaux belges entourent fièrement l'American flag avant de terminer avec " Brother Love's Travelling Salvation show " et " Heartlight " .
Tout le public est debout et l'ovationne longuement tandis que Neil regagne les coulisses après quelques derniers petits signes de la main en guise d'au revoir.
En 130 minutes d'un show parfait de bout en bout, Neil Diamond a marqué ce soir le Sportpaleis de son empreinte.
Assurément, l'empreinte d'un géant !
Texte et photos : Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK.
Setlist :
I'm a Believer
Love on the Rocks
Hello Again
Pretty Amazing Grace
Kentucky Woman
You Got to Me
Girl You'll Be a Woman Soon
Play Me
Red Red Wine
Beautiful Noise
If You Know What I Mean
Brooklyn Roads
Shilo
Nothing But a Heartache
Something Blue
The Art of Love
Song Sung Blue
Forever in Blue Jeans
Cherry, Cherry
(with band introductios)
Crunchy Granola Suite
Holly Holy
I Am ... I Said
Encore:
Cracklin' Rosie
Sweet Caroline
America
Brother Love's Traveling Salvation Show
Heartlight

‘Neil Diamond Tour 2015’ - Sportpaleis - Antwerpen, le 21 juin 2015
‘Neil Diamond Tour 2015’ - Sportpaleis - Antwerpen, le 21 juin 2015
‘Neil Diamond Tour 2015’ - Sportpaleis - Antwerpen, le 21 juin 2015

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte