Magazine Conso

Dosez au grain près votre consommation de sel

Par Vincentguillet

Le sel est un condiment composé essentiellement de chlorure de sodium, qui s’utilise sous différentes formes : sel fin, gros sel ou fleur de sel. Dosez au grain près votre consommation de selDès l’Antiquité, ce produit naturel était récolté le long des littoraux, au bord des lacs et des oasis, pour assaisonner les aliments et conserver certaines denrées.

Aujourd’hui, cet exhausteur de goût s’achète raffiné ou non raffiné. Le sel raffiné est le plus utilisé, toutefois le sel naturel est plus intéressant sur un plan nutritionnel, parce qu’il possède davantage de minéraux. Il est riche en magnésium, en oligo-éléments et en fer.

Le « sel caché », un véritable piège

Le sel est un exhausteur de goût qui ouvre l’appétit. Il faut s’en méfier particulièrement lors d’un programme de menus minceur. La surconsommation de sel est généralisée et la prise de conscience difficile. Seulement 20 % du sel consommé est du sel visible, intégré à la cuisine ou ajouté dans l’assiette. La majorité de la consommation concerne le sel caché, issu des plats industriels : plats préparés, biscottes, moutardes, soupes, sauces tomates, etc.

Pour diminuer la consommation de sel, il faut effectuer une véritable traque, au quotidien. Lisez les étiquettes des produits alimentaires achetés en grandes surfaces, parce que le sel est partout ! Même les produits sucrés, tels que les viennoiseries ou gâteaux secs en contiennent. Autre conseil, évitez la consommation de charcuterie. Attention aussi aux fromages trop salés et aux oléagineux vendus en sachets pour l’apéritif. Les cacahuètes, les amandes et les pistaches qui baignent dans le sel, sont à proscrire totalement. Préférez ces produits  sans sel ajouté, disponibles à présent dans de nombreuses grandes surfaces.

Cuisinez vous-même et contrôlez votre consommation

Le sel est indispensable à l’organisme. Plusieurs de ses composants jouent un rôle vital, en particulier le calcium, le chlore, le fluor, le brome, l’iode. Ces différents éléments sont importants, notamment pour la composition de l’ossature et pour l’équilibre en sels minéraux.

Les apports recommandés sont de 5 à 8 g par jour et de 10 g, en cas d’efforts physiques sur la durée. Ne consommez pas de dosages plus importants, parce que l’abus de sel favorise l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose chez les femmes ménopausées et le surpoids.

Vous pouvez limiter facilement la surconsommation de sel, en achetant moins de produits industriels et de plats préparés. Cuisinez vous-même des produits frais (légumes, poissons), c’est la meilleure façon de contrôler votre apport en sodium. Contentez-vous d’utiliser le gros sel pour les cuissons. Mais n’ajoutez pas de sel fin par la suite. Petit conseil pour ne pas être tenté de saler au moment du repas : utilisez des épices pour relever le goût de vos plats et interdisez définitivement l’accès de la salière à votre table.

Co-écriture avec Véronique Le Saux


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincentguillet 695 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte