Magazine Culture

Guide de survie pour festivaliers

Publié le 30 juin 2015 par Swann

Ceci est un billet pratique à l’attention des festivaliers. On te conseillera pas de prendre de l’alcool dans des bouteilles de Pom’pottes comme te dit Libé ou trois paquets de capotes comme le préconise souvent les Inrocks mais plutôt tout ce qu’il te faut pour apprécier la MUSIQUE.

1. Indispensable : de la crème solaire

Ça t’es déjà arrivé de cramer sous le soleil ardent de Bretagne aux Vieilles Charrues ? Tu ne veux plus jamais passer ta vie sous des bandelettes de Biafine (non je te raconte pas ma vie, mais il se trouve que je me suis presque brûlée les épaules sous le soleil ardent breton, c’est pas vrai qu’il pleut tous les jours là-bas). Pour éviter ce désagrément gênant, prends donc tes précautions  : de la crème solaire indice 50 ! Non, ceci n’est pas un billet sponsorisé par le ministère de la Santé.

1

2. un parapluie, un poncho en plastique ou un sac poubelle

Pas de festival sans pluie, c’est comme ça depuis Woodstock. Donc en plus de la crème solaire, c’est bien d’avoir un parapluie voire même un sac poubelle XXL que tu portes comme un poncho… de toute manière, sous la flotte tu ressembles déjà à rien alors tu peux bien mettre un sac poubelle sur ton dos non ?

2

3. des bouchons de bouteilles

Parce que si tu as de la chance, on te laisse ta bouteille d’eau à l’entrée du festival… mais sans le bouchon… (ça marche aussi à Roland Garros et Wimbledon), donc il faut être malin. En espérant qu’il n’y avait pas d’alcool dans ta bouteille sinon elle rentre pas. Et puis, l’alcool, on te l’a dit, c’est dans la Pom’potte. Libération t’explique tout bien d’ailleurs. 

3

4. L’homme le plus grand du monde

Ca aide toujours si t’as décidé de jouer la chieuse/le chieur en concert et grimper sur les épaules du mec pour être sûre de bien voir Pete Doherty défoncé à Rock En Seine, ou Alt-J à Beauregard. Tant qu’à faire, fais en sorte de monter le mec le plus grand du monde. *wink*

4

5. Un t-shirt de rechange

Un festival c’est la fête à mimi-cracra. Alors oui c’est rock’n’roll mais si tu veux pécho (ça arrive hein) le bassiste de TheMaccabees/ la chanteuse de The Do, mieux vaut avoir l’air propre, donc pas de t-shirt qui pue la transpiration et la bière… parce que t’as toujours un mec/meuf qui renversera sa bière sur toi. Mais ne rêve pas, tu les chopperas pas.

5

6. Des boules Quies. 

Ca peut aider dans deux cas de figure : 1. protéger ses oreilles du son trop fort si tu as décidé de te coller à la scène pour voir la sexytude d’Asaf Avidan à Beauregard 2. protéger ses oreilles du voisin qui, vraiment beaucoup trop bourré, essaie de chanter Week-end à Rome en gueulant.

6

7. un collant (pour celle qui ont la bonne idée de faire péter le poum-poum short)

Pour les meufs, les festivals, c’est la fête au short, éviter on veut montrer ses jambes avant qu’elles soient couvertes de bleus, et on veut parfaire son bronzage. Oui, on est toutes comme ça… Sauf qu’une fois le soleil couché, il fait un froid de gueux et si tu veux pas mourir de froid devant Fauve à 22h30, prends tes précautions ! C’est dur de mourir devant Fauve en plus.

7

8. De la patience 

Parce qu’un festival, c’est beaucoup d’attente. Toujours : pour la boisson, pour la bouffe, pour les chiottes, pour aller d’une scène à l’autre, pour les changements de plateau, pour écouter enfin son groupe préféré programmé en dernier du dernier jour.

8

9. Un vélo !

Ça s’adresse aux festivaliers qui ne campent pas et qui rentre chez eux le soir venu. La navette, c’est compliqué à chopper, et on peut presque mourir étouffé (dramaqueenpowa), qu’à Paris, les métros s’arrêtent à une heure du mat, souvent rentrer à la fin d’un festoch c’est un peu mission impossible. Alors à moins d’avoir un Tom Cruise avec vous, on se dit qu’un vélo, ça peut servir… en plus c’est écologique…

9

10. Un pigeon voyageur

« T’es où? » (PAS LAAA…pardon), « t’as reçu mon sms », « ?? »… Oh, batterie capout… Dans les festivals, c’est compliqué de retrouver ses potes et c’est encore compliqué de garder un téléphone en vie, du coup, on préconise l’usage d’un pigeon voyageur ou n’importe quel volatile… Il semble qu’Hedwige, la chouette de Harry Potter est au chômage…Ca peut vous être utile.

10

illustration : Pauline De Tarragon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 77935 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte