Magazine Côté Femmes

Pane Casereccio, le pain des "bruschette" et quelques nouvelles du soleil

Par Peggy Picot

IMG_1707

Comme promis, voici quelques nouvelles! Comme je vous l'annonçais ici(clic), vous pouvez me retrouver sur le site gourmandissime goosto.fr. Si vous ne le connaissez pas encore, je vous invite à rendre une petite visite à l'équipe passionnée de ce site alléchant où vous serez toujours bien reçu! Goosto s'enrichit de nouveaux articles et recettes chaque jour, vous y trouverez toujours une nouvelle idée! Vous pouvez me lire en ce moment dans la rubrique "Histoires de goût", où nous nous amusons avec la rédaction de goosto et la pétillante Ester (ici une fantastique huile au citron des Abruzzes), à vous livrer nos impressions sur divers produits, nouveaux ou pas, chers ou bon marché, d'épicerie fine ou de supermarché, avec bonne humeur et passion. Chaque jour, vous découvrirez de nouveaux tests "Goutez-moi ça" et "J'm'en food". Personnellement, je m'amuse beaucoup à les écrire, j'espère que vous prendez autant de plaisir à les lire!

Quelques exemples (cliquez sur la photo pour vous rendre sur le site)

panna_cotta_monoprix_188x152


Une panna cotta à oublier...

meringues_aux_noisettes_nocciolini_chivasso_188x152

Un super produit que m'a fait découvrir l'épicerie en ligne bienmanger.com

Pour la suite, c'est par ici!

A part ça, vous vous dites que c'est bien beau de goûter des produits mais bon, est-ce qu'elle cuisine encore Peggy, entre Rome et Paris, ou pas? Oui, je cuisine! enfin... beaucoup de salades et de crudités évidemment, avec la chaleur écrasante qui est tombée sur Rome. Je déguste aussi des glaces au soja et des yaourts glacés à la gelateria romaine, mais je vous en parlerai une autre fois... Voici pour le moment une recette de pain, le pane casereccio. La mamma du ragazzo m'a offert un livre sur le pain pour mon anniversaire, et parmi les recettes traditionnelles italiennes, j'ai eu envie de tester ce pain courant, quotidien, de "maison", dont on se sert pour faire les "bruschette". Trouver du bon pain à Rome n'est pas évident. Dans mon quartier, le pain tient de la brique et du pavé, sa mie cartonneuse et blanchâtre est insipide, et cela va sans dire, on ne peut plus rien en faire le lendemain. Dans le centre de Rome, quelques commerces proposent des pains de bien meilleure qualité. Mais ce n'est pas possible au quotidien de traverser la ville pour un morceau de pain! Ce pain casereccio est parfait pour les tartines gourmandes et les crostini des salades d'été. Avec quelques antipasti, c'est un régal.

IMG_1715

500g de farine
3 bonnes cuillères à soupe d'huile d'olive
1/2 cube de levure fraiche
1 cuillère à café de sucre
sel

Emiettez la levure avec le sucre dans un petit verre d'eau tiède. Mélangez bien et laissez reposer environ 15 minutes.  Disposez la farine en fontaine sur un plan de travail propre ou dans un grand saladier, mettez au centre une cuillère à café de sel (plutôt bombée mais sans excès) et la levure. Travaillez la pâte en ajoutant petit à petit de l'eau tiède autant que nécessaire. Vous devez obtenir une pâte lisse, ferme et non collante. Enduisez-la d'une cuillère à soupe d'huile et laissez reposer une heure sous un linge, dans un endroit chaud.  Reprenez la pâte et pétrissez-la à nouveau une dizaine de minutes. Façonnez le pain, donnez-lui la forme que vous souhaitez. Mettez la pâte sur une plaque à four huilée ou recouverte d'un papier de cuisson huilé (oui oui, c'est l'huile qui donne son goût à ce pain!) et laissez reposer une heure. Une fois que votre pain a bien gonflé, enduisez-le avec l'huile restante. Faites chauffer le four à 220°. Cuisez le pain 10 minutes, saupoudrez d'un peu de farine puis prolongez la cuisson à 180° environ 30 minutes. Le temps total de cuisson dépend de votre four et de la forme de votre pain. Laissez refroidir hors du four, coupez de grandes tartines d'épaisseur moyenne et c'est parti pour les bruschette!   

 Photos et texte de Peggy Picot, Tous droits réservés ©


Retour à La Une de Logo Paperblog