Magazine Culture

24e Millau Jazz Festival

Publié le 12 juillet 2015 par Idherault.tv @ebola34
24e Millau Jazz Festival 24e Millau Jazz Festival du 11 au 18 juillet 2015

S'il est un mot d'ordre qui règne dans le jazz actuel, c'est celui d'éclectisme. À l'heure où la diversité la plus totale s'est répandue dans le jazz jusqu'à en revêtir l'habit prestigieux de sa nouvelle définition, le Millau jazz festival célèbre une fois de plus cette nouvelle tendance.

Akalé Wubé, marque de fabrique de l'éthio-jazz made in France, répandra son groove pluriethnique sur la place Foch alors que la scène CREA accueillera cette année le contrebassiste israélo-new-yorkais Omer Avital ; le saxophoniste guadeloupéen Jacques Schwarz-Bart et son projet vaudou " Jazz racine Haïti " mêlant jazz et gwoka ; la musique afrocubaine du pianiste Omar Sosa ; ou l'hommage de Thomas de Pourquery au pianiste-gourou venu de Saturne, Sun Ra. Des pointures - et pas n'importe lesquelles - qui apportent à cette 24ème édition une aura de prestige, de lyrisme et de transe. De quoi s'en frotter les paluches et réserver au plus vite billets de trains à grande vitesse et places de concerts à sensations fortes pour l'un des rendez-vous les plus intéressants de l'été.

Parce qu'à Millau la musique ne se limite pas à une ou deux scènes cloisonnées. Elle est le véhicule d'une fête qui envahit les places fortes de la ville, entre concerts gratuits, repas-concerts et dancefloor nocturne. Du contenant au contenu, ce festival s'attache à asseoir sa philosophie : toucher un public aussi vaste et pluriel que sa musique.

PROGRAMME DU FESTIVAL

21h30 - scène CREA (bd. Sadi Carnot, Millau)
Concert d'ouverture

Omer Avital 5tet
Omer Avital : contrebasse
Eli Degibri : saxophones
Joël Frahm : saxophones
Yonathan Avishai : piano
Daniel Freedman : batterie

" New Song " swing oriental ...

21h00 - La Guinguette (chemin du Chayran, Millau)

Après avoir accompagné les plus grands - de Wynton Marsalis à Brad Mehldau en passant par Kenny Garrett - le contrebassiste Omer Avital présente aujourd'hui son propre projet avec la crème de la scène new-yorkaise.
Ses compositions vibrent d'une infinité de rythmes et de couleurs, mêlant avec bonheur des mélodies orientales avec les groove de la musique afro-américaine ; du patrimoine midrashim des juifs d'orient, Omer Avital a étudié les chants et rythmes de danse, qui ont nourri son imagination ; le regard néanmoins toujours porté vers l'occident, New York, le blues, la soul... " New Song ", porté par des musiciens d'une virtuosité souvent explosive, nous offre une musique gorgée de soleil et nous transporte avec apparente légèreté dans un univers festif et coloré issu de l'orient et du jazz.

Dimanche 12 juillet
" CERISES & MUSIQUES "
LORENZO NACCARATO TRIO

Lorenzo Naccarato : piano
Benjamin Naud : batterie
Adrien Rodriguez : contrebasse

Concert co-organisé avec l'association " L'atelier du Poète "

21h00 - Scène Foch (place Foch, Millau)

Jazz cinématique

Les compositions de ce jeune pianiste se voient déjà comparées aux univers d'Avishai Cohen ou du Trio E.S.T. et il est vrai qu'il est facile de trouver un air de famille entre ces figures tutélaires et le jazz " cinématique ", organisé autour de l'idée de mouvement, du trio de Lorenzo Naccarato.
De formation classique, Lorenzo a gardé un goût prononcé pour Ravel et Satie, empruntant au jazz comme aux musiques de films.
Le jeune pianiste franco-italien nous entraîne dans une esthétique magnétique, ciselée et fluide promise à un bel avenir, et qui prendra toute sa dimension dans le cadre si singulier de la Guinguette.
Assurément l'une des découvertes de ce 24e festival !

Etienne de la Sayette : saxophones, flûte
Paul Bouclier : trompette, percussions
Loïc Réchard : guitare
Oliver Degabriele : basse
David Georgelet : batterie

Jardin du Prieuré - Creissels
apéro concert + restauration sur place à partir de 19h00

Ethio-Groove

Quand il publie en 1986, pour la 1ère fois hors d'Ethiopie, un disque de Mahmoud Ahmed, le producteur Francis Falceto n'imagine pas qu'il met en route une véritable révolution, celle de l'éthio-jazz.
Akalé Wubé, groupe parisien, a grandi en s'immergeant profondément dans ce répertoire extraordinaire des années 60-70 ; multipliant les concerts partout dans le monde, faisant aussi le voyage à Addis-Abeba pour constater que les musiciens éthiopiens ne jouaient plus les airs de l'âge d'or de la " Swinging Addis ".
Découverte déroutante mais aussi libératrice !
" Sost ", le 3e album d'Akalé Wubé, mélange reprises de chansons dégotées pour certaines sur d'antiques cassettes audio rapportées d'Ethiopie et compos personnelles. S'affranchissant définitivement de l'hommage dévot ou de la copie surannée, il s'inscrit dans la filiation des précédents mais se régénère en amenant l'éthio-groove sur un autre terrain.
A découvrir sur scène !

21h30 - Scène CREA (bd. Sadi Carnot, Millau)

Andreas Schaerer : voix
Christoph Steiner : batterie, percussion, marimba
Matthias Wenger : saxophones
Marco Müller : contrebasse
Andreas Tschopp : trombone, tuba
Benedikt Reising : saxophones, clarinette basse

Attention, OVNI en provenance de Suisse! Depuis sa création en 2005, ce groupe (littéralement " Hildegard apprend à voler ") sillonne les scènes jazz européennes, voire russes et chinoises, et y trimballe son univers loufoque, emmené par Andreas Schaerer, chanteur survolté et virtuose.
Autour de ses performances vocales impressionnantes, du scat au beatbox en passant par l'opéra ou des imitations variées, cinq multi-instrumentistes tissent une trame à première vue improbable mais retombent toujours magistralement sur leurs pieds, dans un maelstrom scénique mêlant cabaret et vaudeville.
Nul doute que les compositions de leur dernier disque " The Fundamental Rhythm of Unpolished Brains ", (sorti l'an dernier) ou les plus anciennes (notamment une mémorable " Suite pour meurtriers et poivrots ") marqueront les esprits lors de ce concert à Creissels.

Jeudi 16 juillet
LINA AND... 5TET
THOMAS DE POURQUERY & SUPERSONIC
TACTICAL GROOVE ORBIT

21h30 - Scène CREA (bd. Sadi Carnot, Millau)

Thomas de Pourquery & Supersonic
Thomas de Pourquery : saxophones alto et soprano, chant
Frederick Galiay : basse
Arnaud Roulin : claviers
Laurent Bardainne : saxophone ténor
Fabrice Martinez : trompette
Edward Perraud : batterie

" Play to Sun Ra "

" Dès que l'envie m'est venue de jouer Sun Ra, je me suis mis à fantasmer une sorte d'orchestre idéal pour ça. J'ai voulu ne mettre aucun filtre à mon désir, à mon imaginaire ", disait Thomas de Pourquery dans un entretien à Jazz Magazine. A l'écoute de " Play Sun Ra ", on se dit que c'était le bon point de départ pour revisiter l'œuvre du mythique leader de l'Arkestra.
Trop souvent réduit à la " philosophie cosmique " qu'il prônait et à sa période Free jazz (dont il est l'une des figures emblématiques), Sun Ra était aussi, un grand musicien, un compositeur génial retravaillant sans cesse ses arrangements. On oublie trop souvent, par exemple, qu'il situait ses travaux dans la lignée de ceux de Duke Ellington ou encore qu'il compte parmi les pionniers de la musique électronique.
Thomas de Pourquery, avec son premier projet en tant que leader après 13 ans de Megaoctet et de collaborations diverses, nous le rappelle magistralement.
Une rencontre inédite avec 6 musiciens fers de lance de la scène jazz, électro-rock et drum and bass de l'hexagone. A ne manquer sous aucun prétexte...

Album de l'année 2014 aux Victoires du Jazz
fff Télérama

Jacques Schwarz-Bart 6tet
Jacques Schwarz-Bart : saxophone ténor
Moonlight Benjamin : chant, danse
Grégory Privat : piano
Claude Saturne : tambours haïtiens
Gino Chantoiseau : contrebasse
Arnaud Dolmen : batterie

21h30 - Scène CREA (bd. Sadi Carnot, Millau)

" Jazz Racine Haïti : entre jazz et vaudou "

" Jacques Schwarz-Bart (sax ténor) est une des meilleures nouvelles du jazz au 21e siècle "
Francis Marmande - Le Monde.

Ce compliment flatteur du célèbre critique de jazz s'adresse à un musicien de New-York qui déboule en beauté en 2006 sur la scène du jazz international, avec les rythmes du Gwo-Ka guadeloupéen revus sous l'angle du jazz ; fruits d'années de métier dans une ville sans pitié pour le nouveau venu, créolophone qui plus est !
Avec son dernier album consacré aux racines vaudou du jazz, Jacques Schwarz-Bart aggrave son cas. Alternant incantations éruptives et mélodies plus apaisées, il présente en maître de cérémonie un groupe exceptionnel, avec au chant la superbe Moonlight Benjamin.
Si le jazz s'enrichit des autres expressions dans un langage universaliste, Jazz Racine Haïti en est la parfaite démonstration.

Omar Sosa
Omar Sosa : piano, Fender Rhodes
Léandro Saint-Hill : saxophones, flûte
Childo Tomas : voix, basse
Ernesto Simpson : batterie

Site WEB : http://www.millauenjazz.org/

Quarteto Afrocubano

C'est un nouveau projet qui sonne presque comme un retour aux sources. Presque, car si dans son nouvel album " Ilé " (foyer ou terre en Yoruba), sorti en avril, Omar Sosa donne la part belle aux accents jazz latino de ses jeunes années à La Havane, c'est au prisme d'une vingtaine d'années de pérégrinations géographiques et musicales qu'il lit cette musique. Et quand un musicien migrateur s'attaque à des esthétiques qui ont fait le tour du monde, les deux ne peuvent que s'enrichir mutuellement et aboutir à un résultat étonnant et émouvant. Le style et le talent restent les mêmes, mais c'est bel et bien une nouvelle facette d'un grand artiste que vous découvrirez ici.
Entre jazz et world, Omar Sosa invente un jazz à l'horizon très ouvert, une musique magnifique, toujours en mouvement, qui sonne comme une langue universelle. Ses concerts sont des Instants de Grâce. Plus qu'un concert, une cérémonie symphonique colorée, joyeuse et festive.
A ne pas manquer...

RENSEIGNEMENTS

Millau Jazz Festival / Association Millau en Jazz
16a, boulevard de l'Ayrolle - 12100 Millau - Tél. 05 65 60 82 47
millau.jazz@wanadoo.fr


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Idherault.tv 48204 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine