Magazine Cuisine

Aujourd’hui, j’ai testé –Les Délices du Roy

Par Ajdjaiteste
image

Arrivant à Saint-Emilion un samedi férié peu après 13h30, nous n’étions pas sûrs d’avoir beaucoup de choix pour notre déjeuner…  En préparant notre visite, j’avais pré-sélectionné quelques adresses dans le guide de l’Office du Tourisme. Dans la catégorie “Cuisine traditionnelle - Brasserie”, Les Délices du Roy : “cuisine du terroir, sélection de vins, produits frais et de qualité, Pierre Choukroun, viticulteur, vous invite à Saint-Emilion… Poissons et viandes à la plancha, salades, charcuteries et fromages artisanaux.” 

Plutôt pas mal, non ? Sur leur site internet, en préambule de la carte, un sympathique avertissement (que je vous invite à lire ici) mentionnant des “produits frais et de saison”, des “plats préparés à la minute”, des “sauces maison”, des “petits producteurs” et “artisans dignes de ce nom”. Le ton est vite donné : transparence, passion et fierté, accueil et authenticité.

Les notes moyennes sur Trip Advisor (4,5 sur 5) et La Fourchette (9,4 sur 10) m’ont confortée dans ce choix : Délices du Roy ce sera. J’ai bien fait de téléphoner pour réserver car malgré notre arrivée relativement tardive, le restaurant était encore assez rempli (les photos ont été prises à la fin de notre repas).

image

En découvrant le lieu, nous avons apprécié la luminosité de la salle, les murs de pierre, les ardoises et éclairages, la cuisine ouverte. L’ambiance y est tranquille et chaleureuse, ponctuée de bruits de vaisselle et de sons de cuisson. Le soir, j’imagine une atmosphère cosy, plus intime et tout aussi accueillante.

La carte m’a paru à la fois complète et cohérente : effectivement, des produits locaux ou des régions avoisinantes ; pas mal de choix, mais pas trop non plus. Une belle sélection de tapas (entre 7 et 15 €), terre ou mer : on se laisserait bien séduire par les poivrons ou sardines du Pays Basque, les anchois de Collioure, les charcuteries espagnoles ou aveyronnaises, le foie gras des Landes, les différentes terrines…

Côté plats, cinq salades gourmandes (autour de 15 €), un cabillaud et de nombreuses viandes : du canard sous plusieurs formes, mais aussi du boeuf, du veau, de l’agneau (dès 14,50 €, en moyenne 18 €). Aux Délices du Roy, on propose donc des spécialités bien travaillées, mais également des préparations plus simples, probablement cuisinées, elles aussi, à partir de bons produits. Les végétariens et les enfants ne sont pas oubliés : omelette ou croque-monsieur accompagnés de salade verte, poêlée de légumes ou encore tagliatelles tomate-champignons entre 12,50 € et 13,50 €.

image

La patronne nous conseille la spécialité de la maison, un burger de canard qui semble régaler tous les internautes mais qui paraît trop riche pour nos estomacs. Pas facile de choisir, entre le confit, le magret, le quasi… C’est finalement l’“Entrecôte charolaise, sauce maison au vin de Saint-Emilion” qui retient le plus notre attention. 

Souvent déçue par les assiettes de boeuf, avant de commander je préfère m’enquérir de la tendreté de la viande. Mme Choukroun me répond avec assurance : “elle est très bonne ; on y met le prix et on sait pourquoi”. Va pour deux entrecôtes, que l’on accompagnera sans hésiter du vin de la propriété –Château La Fleur d'Horus, un Saint-Emilion Grand Cru de 2012 à 6,90 € le verre.

Le vin est souple et généreux, fruité et épicé, parfait pour accompagner l’énorme pièce de boeuf qui arrive sans trop tarder. Cuisson saignante bien respectée, la viande est effectivement tendre et savoureuse et se marie très bien à la simple et délicieuse sauce au vin servie à côté. 

image

Les petites pommes sautées à l’ail et au persil frais de Monsieur sont excellentes, et j’ai apprécié que M. Choukroun accepte sans problème de les remplacer pour moi par une poêlée de légumes variés, cultivés par des producteurs du coin. Je les aurais préférés avec moins de matière grasse, mais ils étaient tout de même très bons, fondants sans être trop cuits.

On prend grand plaisir à trancher cette entrecôte bien assaisonnée, nappée de la juste quantité de sauce ; on discute, on savoure le vin et le patron nous demande si tout va bien. Nous sommes très satisfaits et même si le plat était généreux, nos esprits gourmands arrivent à nous convaincre de partager un peu de fromage avec un dernier verre, pour la route –et parce que ce n’est pas tous les jours que l’on est à Saint-Emilion !

image

On demande donc au patron des précisions sur l’assiette de fromages au lait cru, car on souhaite quelque chose de la région. Il nous propose un chèvre frais qu’il a l’habitude de petit-déjeuner, doux et crémeux, servi avec quelques feuilles de chêne parfaitement bien assaisonnées. Cette ardoise fut une belle façon de conclure notre repas ; nous sommes repus et ravis de l’accueil qui nous a été réservé par la famille Choukroun.

On règle l’addition : 77,50 € pour 2 belles entrecôtes, du fromage et 3 verres de bon vin –une note très correcte vu la qualité des produits, le travail et les attentions de l’équipe. A recommander !

image

http://www.les-delices-du-roy.com/
https://www.facebook.com/LesDelicesduRoy
https://twitter.com/LesDelicesduRoy
1 rue de la Porte Bouqueyre à Saint-Emilion
+33 5 57 51 95 68


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ajdjaiteste 122 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte