Magazine Beaux Arts

4 Le perroquet ou le chien, et l’enfant

Publié le 26 mars 2016 par Albrecht

On trouve assez souvent, dans les portraits d’enfants, d’autres couples oiseau/mammifère, dans lequel soit le perroquet, soit le chien, est remplacé par une autre bestiole.

Avec un singe

SP_1564. Hermann tom Ring, Ermengard und Walburg countess von Rietberg

Armgard et Walburgis, comtesses von Rietberg
Hermann tom Ring, 1564, Westfälisches Landesmuseum für Kunst und Kulturgeschichte, Münster

Deux quasi-jumelles

D’après l’inscription gravée sur le lambris, Armgard à gauche a treize ans, Walburgis à droite en a sept, mais le peintre a visiblement reçu instruction de les représenter comme des quasi-jumelles. Leurs riches vêtements sont plus dignes de princesses que de comtesses d’un petit fief, qui d’ailleurs ne leur appartenait plus !

Une histoire tragique

Leur père, le compte Johann II von Rietberg, surnommé « Jean le terrible »,  avait assassiné en 1556 l’un des hauts fonctionnaires de Rietberg. Suite à quoi il fut emprisonné à Cologne où il mourut en 1562. A la date du tableau, la comtesse et ses filles avaient donc perdu et leur père et leur fief.

Or le cartouche entre les deux précise qu’elle sont bien les soeurs, demoiselles et comtesses de Rietberg. D’où l’hypothèse que le tableau aurait été une opération de communication destinée à revendiquer leur héritage.

Une famille décomposée

SP_1564. Hermann tom Ring complet
On a maintenant reconstitué le tableau complet (il avait été découpé en trois parties au XIXème siècle, son format très allongé ne facilitant pas l’accrochage).

A gauche, le portait posthume du père, comme le montre le sablier orné d’un crâne et la date sa mort inscrite sur sa main gauche.  De la main droite, qui tient un gant, il désigne un objet disparu qui était situé devant Agnes von Bentheim, en habit de veuve. Disparition qui  rend la signification profonde  du tableau à tout jamais indéchiffrable.

Deux filles-modèles

La cadette tient un livre du bras gauche, qu’un petit singe tapote pour attirer son attention. On pense que, pour une fille de sept ans, les deux  emblèmes font allusion à une sagesse et une intelligence précoce.  De la main droite elle tend à son aînée un  oeillet rouge sur un brin de romarin, un symbole  courant de fiançailles.

La grande soeur porte un perroquet sur le bras gauche, et tient de la main droite un linge blanc : c’est donc l’idée de pureté et de virginité que traduisent ces deux emblèmes;

Une image promotionnelle

On sent bien que cette présentation magnifié d’une famille éclatée véhicule, d’une manière ou d’une autre, une intention promotionnelle, sur laquelle les spécialistes se divisent : revendication judiciaire, hommage au père disparu, avis de demoiselles à marier…

Sur cette oeuvre énigmatique, on peut consulter :
http://www.journaldespeintres.com/loeillet-peint-une-fleur-picturale-1ere-partie/
https://de.wikipedia.org/wiki/Familienbild_des_Grafen_Johann_II._von_Rietberg
http://www.nrw-stiftung.de/projekte/projekt.php?pid=489

sb-line

SP_1620-40 Jacob_van_Oost_de_Oudere_-_Parrot_watching_a_Boy_holding_a_Monkey

Perroquet regardant un garçon tenant un singe
1620-40,  Jacob van Oost de Oudere, Collection particulière

En écartant le singe grimaçant pour tendre l’oreille vers le perroquet, le jeune homme semble décidé à écouter la voix de la Pureté plutôt que celle des instincts animaux.

On sent un arrière-plan religieux sous cette image :  il suffirait  de remplacer le singe par un agneau pour obtenir,  avec son manteau rouge, un Saint Jean Baptiste apprenant d’un spécialiste l’art de prêcher dans le désert.


sb-line
SP_1650 Peter Lely The Children of the Markgraaf de Trazegnies

Les enfants du Margrave  de Trazegnies
Peter Lely, 1650, Collection privée

Les enfants du Margrave ne manquent pas de jouets : le grand frère a un maillet et une balle de croquet, la petite soeur une tétine en or et cristal, et un nécessaire pour chardonneret : perchoir et cage. Le perroquet et le singe sont en indivision.

Ici, pas d’intention symbolique : juste l’affirmation d’un luxe ostentatoire.

sb-line
SC_1714 Pierre Gobert (French artist, 1662-1744) Portrait of Louis XV as a child

Portrait de Louis XV enfant (4 ans)
1714, Pierre Gobert, Prado

Déjà équipé de l’Ordre du Saint Esprit et d’une autorité royale (au moins sur les animaux), l’enfant étend sa main protectrice vers le chien effrayé, et repousse de l’autre le singe grimaçant qui tente de se saisir de la laisse :

SC_1714 Pierre Gobert (French artist, 1662-1744) Portrait of Louis XV as a child detail

Déjà petit, Le Pouvoir ne se partage pas.

https://www.museodelprado.es/coleccion/obra-de-arte/luis-xv-nio/63fcf235-4a72-468b-8b03-2ae9a9b93c2c?searchid=108f6cde-d2c0-0c13-29c6-a8afa871e673


Le Chien et l’Oiseau

OC_1649 Jacob Gerritsz Cuyp portrait de Michael Pompe van Slingelandt

Portrait de Michael Pompe van Slingelandt,
Jacob Gerritsz Cuyp, 1649, Collection privée

Le jeune garçon arbore la panoplie complète du chasseur : dague, gant de fauconier, faucon encapuchonné, chien qui flaire furieusement.

Il existe un portrait du père de Michael, Matthijs Pompe van Slingelandt (par Jan MIJTENS) le montrant en tenue de chasse, avec ses chiens, ses prises, et un de ses manoirs en arrière-plan. En faisant représenter son fils de la même manière , il souligne l’importance de ce droit de chasse qui  marque l’ascension sociale. (voir The Family Picture: A Study of Identity Construction in Seventeenth-Century Dutch Portrait, Kerry Lynn Gavaghan, 2013, p 57).

sb-line
OC_1650 ca Bernard Vaillant Enfant avec un faucon et un levrier

Enfant avec un faucon et un lévrier
Bernard Vaillant, vers 1670, Collection privée

Le jeune fauconnier de droite est vêtu moins richement et moins ostensiblement : on sent une vraie pratique de la chasse et une vraie familiarité avec les deux animaux. Seul problème : est-il vraiment possible de tenir un faucon à main nue, sans capuchon, et juste retenu par un brin de ficelle ?

Wallerant-Vaillant-Portrait-dun-jeune-garcon-avec-un-faucon MET

Portrait d’un jeune garçon avec un faucon
Wallerant Vaillant, vers 1650, MET, New York

A titre de contre-exemple, voici comment le propre père de Bernard représentait un fils de famille présentant ce très aristocratique rapace.

van Noordt, Joan, 1624-c.1676; A Boy with a Falcon

Garçon au faucon
 Joan van Noordt, vers 1650, The Wallace Collection

Il existe néanmoins un autre cas d’un garçon courageux, ou suffisamment complice avec son oiseau, pour le tenir à main nue.

Germain Detanger 1882 le fauconnier

Le fauconnier
Germain Detanger, 1882, Collection privée

Sans parler de cet autre exemple plus moderne, où  la main nue s’intéresse peu à la technique de la fauconnerie, mais sert manifestement à suggérer un autre membre.


Laissons le faucon et revenons à des oiseaux plus ordinaires


OC_1660 ca Nicolaes Maes (Dutch artist, 1634-1693) 0Boy in a Classical costume with a finch on his hand and a dog by his side private collEnfant avec un chardonneret et un chien OC_1660 ca Nicolaes Maes (Dutch artist, 1634-1693) 1boy with a spaniel, a robinEnfant déguisé en archer avec un chardonneret et un chien

OC_1660 ca Nicolaes Maes (Dutch artist, 1634-1693) Boy as Cupid with Dog at his sideEnfant avec un rouge-gorge attaché et un chien OC_1660 ca Nicolaes Maes (Dutch artist, 1634-1693) Portrait of a young boy, together with a goat and a dog, in a landscapeEnfant déguisé en archer avec une biche et un chien

Nicolaes Maes, vers 1660, Collection privée

Nicolaes Maes  a produit une série de portraits d‘enfants déguisés, peints dans un extérieur sommaire, et avec des variations minimes : la position des jambes et des bras est toujours la même, sauf dans le dernier de la série où l’archer baisse le bras gauche : il ne va pas porter en trophée la flèche qu’il a renoncée à tirer.

L’idée  est toujours la même : le chien cherche à attraper l’animal inoffensif, et l’enfant s’interpose entre les deux. Bonne façon de flatter les parents en vantant la charité du chérubin.

Le chardonneret, oiseau qui peut apprendre des airs, apparaît comme un substitut bon marché du perroquet.

sb-line

OC_1714 Nicholas de Largilliere (French artist, 1656-1746) Portrait of Young Nobleman Louis, Dauphin of France 1707-1712

Portrait de Louis, Dauphin de France, duc de Bretagne
Nicolas de Largilliere, 1714, National Museum of Western Art, Tokyo

Il s’agit du portrait posthume du frère aîné du futur Louis XV, mort de la rougeole en 1712. Dans un décor de fin du monde, le jeune disparu console son chien désespéré.  A gauche, le chardonneret dit toute  la tristesse d’un  jeu d’enfant  abandonné ;  mais aussi l’espérance d’une nouvelle vie puisqu’il s’élève au dessus du chardon, tout comme le Christ a ressuscité après les épines et les clous.


sb-line

OM_1700-50 Circle of Bartholomew Dandridge Portrait of a young girl said to be Miss Mildred DrewPortrait d’une fillette dite être Miss Mildred Drew (c) National Trust, Hartwell House; Supplied by The Public Catalogue FoundationFillette en robe rose avec un chien et un perroquet

Cercle de  Bartholomew Dandridge, début XVIIIième

Le recherche de variété dans ces tableaux d’enfants  tourne parfois à la complication gratuite : la fillette de gauche semble représentée en bergère, mais tient une pique en guise de houlette, un tricorne posé à côté d’elle : peut-être a-t-elle emprunté ces objets militaires à son père ?  De plus, aux cerises   régalant très classiquement le perroquet,  notre artiste a cru bon d’ajouter le  feuillage brouté directement dans la corbeille de fruits.

La fillette de droite est plus conventionnelle : tout en retenant son chien, elle fait voleter au dessus de sa tête un serin retenu par un fil.


sb-line

OC_1768 Francesco Guardi  A Young Girl of the Gradenigo Family with a Dove National Museum Wales

Fillette de la famille  Gradenigo, avec une colombe et un chien
 Francesco Guardi, 1768

Même posture  chez cette petite  italienne en robe de princesse : le rouge du collier et du  long ruban, le blanc du chien et de la colombe,  insistent non sur la rivalité entre favoris, mais sur  leur communauté de destin : deux amoureux subordonnées aux caprices de leur maîtresse.

sb-line

OM_1777 George Chalmers, Elizabeth and Mary Chichester as Children, Aged 9 and 5  situated in the Boudoir at Arlington Court in Devon
Elizabeth and Mary Chichester enfants, à l’âge de 9 et 5 ans
George Chalmers,1777 ,   Boudoir d’Arlington Court, Devon

Les deux soeurs sont pures comme deux colombes, c’est entendu. Assez étrangement, l’agneau blanc joue à lui tout seul les rôles de nos deux vedettes, puisque la cadette le nourrit et l’aînée l’empêche de nuire.  De l’avantage du mouton sur le perroquet et le chien.


« Seulement, le tout-venant a été piraté par les mômes. Qu’est ce qu’on fait ? on se risque sur le bizarre ? »



PX_1565 santi_di_tito_portrait_de_lucrezia

Portrait de Lucrezia-Emilia, fille de Niccolo di Sinibaldo Gaddi
Santi di Tito, vers 1565, Collection particulière

Niccolo’ Gaddi, ambassadeur de Cosme Ier à Mantoue, était considéré comme l’un des plus importants collectionneurs d’art de son temps. Selon les codes de l’aristocratie éclairée du 16e siècle, les collections de Gaddi comprenaient aussi des animaux exotiques, comme le perroquet que la fillette nourrit d’une grappe de raisin, ou encore la gerboise du désert, peinte sur la gauche, rongeur originaire d’Afrique du Nord. Les trois enfants de Gaddi – Lucrezia, Emilia et Sinibaldo – étant tous morts en bas-âge, la présence de ce rongeur a toutefois une connotation négative, et pourrait indiquer qu’il s’agit d’un portrait posthume.

http://florence-portraits.com/fr/portrait-de-lucrezia-emilia-fille-de-niccolo-di-sinibaldo-gaddi/?theme=1

sb-line
XX_1647 Jacob Gerritsz Cuyp Four-Year-Old Girl with Cat and Fish coll privee

Fillette de quatre ans avec un chat et un poisson
Jacob Gerritsz Cuyp, 1647,  Collection privée

S’il veut son poisson, le chat doit danser. La fillette aux yeux limpides a déjà la cruauté des grandes  manipulatrices.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Albrecht 158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte