Magazine Culture

Incorruptiblement vôtre! Avis aux écoles...

Par Clementinebeauvais @blueclementine
Eplapourdissement de la semaine: j'ai deux livres nominés au Prix des Incorruptibles de cette année! Les petites reines et Lettres de mon hélicoptêtre sont tous les deux en lice dans leurs catégories respectives.
Incorruptiblement vôtre! Avis aux écoles...
Je suis ravie en particulier pour ma petite héroïne en hélico, dont le tour du monde, illustré avec moult pastel et pétillements par Anne Rouquette, avait été assez discret jusqu'à présent. C'est un bouquin avec lequel on peut faire de très chouettes activités en classe - par exemple, des hélicoptêtres chargés de tas de souvenirs du monde au tableau...
Incorruptiblement vôtre! Avis aux écoles...
Je suis aussi, évidemment, super-heureuse pour Les petites reines, dont j'ai aussi appris cette semaine qu'il était sélectionné pour le très prestigieux Prix Sorcières (!!!) aux côtés de Marie Chartres, Caroline Solé, Hubert Ben Kemoun et Mathieu Robin.
Pour ceuzécelles qui ne le sauraient pas, le Prix des Incorruptibles est un prix tout à fait hors norme: la sélection est annoncée un an avant la remise du prix, et des exemplaires spéciaux (dits 'exemplaires Incos') des titres en lice sont imprimés pour les écoles. Ce sont ensuite des milliers d'élèves qui votent pour leur préféré dans chaque catégorie.
Cette année, c'est mon album La louve, illustré par Antoine Déprez, qui était nominé, et j'ai vu en quelques semaines l'incroyable impact du prix: des messages de parents et d'enseignants de toute la France ont commencé à pleuvoir dans ma boîte mail... c'est un moyen extraordinaire de faire voyager un livre.

Incorruptiblement vôtre! Avis aux écoles...

même pas peur!
(enfin, j'ai quand même eu quelques retours indiquant que c'était un peu flippant comme histoire)

Le Prix des Incos est célèbre pour son organisation de très nombreuses rencontres scolaires... et c'est là que les larmes commencent à ruisseler sur mes petites joues car, pour cause de problèmes de réglage dans ma machine de téléportation (et de job à temps plein), faire des rencontres en France est très très difficile pour moi. C'est un vrai regret, car j'adore ça. Choisir c'est renoncer, etc., mais le renoncement à une vie de rencontres scolaires sur les routes de France est un effet particulièrement douloureux de mon choix d'une vie universitaire. 
Or, depuis quelques mois, j'ai commencé à faire des rencontres par Skype, et ça se passe hyper chouettement. Propulsée depuis mon salon dans des écoles à travers la France, les élèves m'ont montré des bandes-annonces, des cartes, m'ont joué des saynètes et lu des extraits qu'ils avaient préparés, et j'ai répondu aux questions, lu des passages aussi, et je leur ai montré des images par écrans interposés.
J'ai été impressionnée de la qualité des interventions qu'on peut faire de cette manière. Il me semblerait même que les ados les plus timides le sont un peu moins quand on est sur grand écran...
Donc, ceci est un appel aux écoles incorruptibles - et aux autres - s'il vous plaît, invitez-moi sur vos écrans! ça sera fun, même si j'ai un visage tout plat d'1m50 de haut. Je répondrai aux questions avec le même entrain qu'en vrai. On aura un vrai échange... et je serai vraiment là.
Parce que c'est peut-être virtuel... mais c'est une vraie rencontre!
Si vous m'écrivez, ou à Anaïs Malherbe de Sarbacane, on vous enverra plein d'infos et de précisions sur les conditions. Il y a aussi (comme toujours) une page très bien faite sur le site de la Charte.
Merci encore aux Incos et aux Sorcières!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Clementinebeauvais 5904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines