Magazine Entreprise

CO2, la Chine passe en tête

Publié le 17 juin 2008 par Greenunivers
Les émissions mondiales de CO2 ont augmenté de 3,1% en 2007, après + 3,5% en 2006, selon l'étude annuelle de l’agence d’évaluation de l’environnement néerlandaise. Soit une progression de 800 millions de tonnes métrique. Principale responsable : la Chine ! Elle a contribué aux deux tiers de cette hausse.
(cliquer pour agrandir)
Cette progression fait passer la Chine en tête des pays qui émettent le plus de CO2 (24% des émissions mondiales), devant les Etats-Unis (21%), l’Europe des 15 (12%), l’Inde (8%) et la Russie (6%). A eux seuls, ces pays représentent 71% des émissions mondiales de CO2.

Cette première place de la Chine confirme un récent scénario de l’Agence internationale de l’énergie, présenté devant le Lisbon council, un think tank bruxellois, et l’avis d’experts pour qui la lutte contre le réchauffement climatique passera forcément par la Chine.
Le classement par habitant est un peu différent : les Etats-Unis sont toujours en tête (19,4 millions de tonnes de CO2), devant la Russie (11,8), l’Europe des 15 (8,6), la Chine (5,1) et l’Inde (1,8).
Depuis 1990, les émissions mondiales de CO2 liées aux énergies fossiles et à l’industrie du ciment ont augmenté de 34%. Les énergies fossiles restent de loin les plus utilisées pour répondre à la croissance de la demande mondiale en énergie.
L'industrie cimentière est la première émettrice de CO2, après les combustibles fossiles. Elle contribue à près de 5% du total des émissions de l’industrie et des combustibles. Avec une production qui a crû de 10% en 2007, la Chine produit aujourd’hui la moitié du ciment mondial. L’industrie cimentière est responsable de près de 20% des émissions de CO2 du pays, en intégrant les combustibles nécessaires pour les fours de chauffage. Le récent tremblement de terre dans la région du Sichuan pourrait encore faire bondir la demande en ciment pour la reconstruction des infrastructures et des bâtiments.
En 2007, la consommation d’énergie a été affectée par les conditions météo et la hausse des prix des carburants. En Europe, un hiver relativement clément et le prix élevé du pétrole ont eu un impact sur les émissions de CO2, qui ont diminué de 2%. Aux Etats-Unis, en revanche, un hiver assez frais et un été 2007 chaud ajoutés à un recul de la production d’électricité à base de combustibles non fossiles ont provoqué une hausse des émissions de CO2 liées au chauffage et à la climatisation. Au total, les émissions ont augmenté de 1,8% en 2007 dans le pays.
L’agence néerlandaise a établi son classement à partir de données sur l’énergie publiées récemment par BP et de statistiques sur l’industrie cimentière mondiale.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Greenunivers 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte