Magazine Cinéma

Sagan

Par Lorraine De Chezlo
de Diane Kurys Film biographique - 2hSortie France 11 juin 2008avec Sylvie Testud, Pierre Palmade, Arielle Dombasle, Lionel Abelanski, Jeanne Balibar...
La jeune Françoise Sagan, désinvolte, est propulsée en pleine gloire alors qu'elle a 18 ans et signe son premier roman, Bonjour tristesse. Elle se comporte en femme libre, d'autant plus libre par l'argent qu'elle gagne soudainement et lui permet de s'offrir belles voitures, grande maison... Entourée de son frère et d'amis, elle poursuit sa carrière d'écrivain(e), malgré un grave accident de voiture, une quasi addiction à la morphine et aux jeux d'argent, deux mariages et deux divorces, une dépendance au stupéfiants. C'est beaucoup mais ce fût son choix de femme... libre, mais terriblement effrayée par la solitude...
Ses amis, ce sont Jacques Chazot, figure emblématique de la communauté homosexuelle parisienne, l'écrivain Bernard Franck, Florence Malraux, fille du célèbre André, et d'autres femmes qui partagèrent sa vie plus que ses deux maris : Peggy Roche, journaliste de mode, et une milliardaire cruelle. Une petite cour qui l'entourait, souvent sincère mais parfois non. Et c'est ce qui inquiéta Françoise Sagan aussi : n'avoir personne avec qui vieillir. Quand ses amis et amantes partent, ou décèdent, elle entrevoit de nouveau le spectre de la solitude et cela l'anéantit presque.
Extrait :"Le plus difficile, c'est de poursuivre son chemin. Le plus surprenant, c'est que, tant bien que mal, on y parvient."
Françoise Sagan

Sylvie Testud s'est prêtée au jeu de façon remarquable, le travail de maquillage crédibilise le personnage à travers ses âges. Seul petit bémol : cette intonnation particulière, assez trainante, bizarrement sacadée, que prend le personnage, peut agaçer, et je ne sais s'il est fidèle à la prononciation de Sagan (certes peu articulée surtout dans les années 90, mais souvent rapide).Avec ce film, on découvre un peu l'entourage particulier de Sagan, les grands évènements qui marquèrent douloureusement sa vie, et puis on devine cette passion pour l'écriture qui s'est révélée à elle par surprise mais qu'elle a cherché à démontrer. Diane Kurys a mis l'accent sur ces défauts (un fils ignoré), ses faiblesses (toxicomanie, addiction au jeu) et sur son insouciance que l'on a du mal à cerner comme un défaut ou une qualité. Film biographique assez classique pour un bon jour de tristesse...
Site officiel du filmEt si on revoyait plutôt la vraie Sagan ? - rue89Frange de vie - Liberation.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines