Magazine Cuisine

Curry jaune de poulet & legumes a la thai

Par Cotesoleil

Curry jaune de poulet

Je me devais de fêter l’anniversaire de mon amie italienne, Cristina, de passage à la capitale.

Mais voilà, je me suis retrouvée face à un grand dilemme : quoi cuisiner pour cette fine bouche ? Il me fallait un plat original, goûteux, coloré, … un appel au voyage, pour cette magnifique et toute nouvelle quincagénaire.

Mon goût pour les épices m’a guidée et l’a emporté haut la main. C’est ça ! Je vais lui préparer un curry jaune au poulet, appelé également « Gang Ka-ree Gai » par les personnes averties.

Ce soir ma Cristina, ça va chauffer ! Musique, amis triés sur le volet pour te faire honneur, sans oublier mes bols qui hument bons l’exotisme.

Ce soir, je te propose un festival d’épices, un feu d’artifice de saveurs, un arc en ciel de couleurs ; bref, un vrai voyage culinaire, … au bord de la Seine, entourés de verdure, … et d’affection.

ขอให้เจริญอาหาร

Temps de préparation : 25 mn

Temps de cuisson : 20 mn

Les ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 brocolis (200 g environ)
  • 1 boîte de petits épis de maïs
  • 1 boîte de pousses de bambou
  • 1 poivron rouge
  • 1 poivron vert
  • 200 g de pois gourmands (ou des haricots verts)
  • facultatif : 200 g de champignons shiitakés (déshydratés ou frais)
  • 1 oignon
  • 1 petit piment rouge
  • 25 g de pâte de curry jaune (ou vert, rouge)
  • 25 cl de lait de coco
  • 1 tige de citronnelle
  • 1 piment rouge
  • 2 c à s d’huile neutre
  • 1 c à c de sucre en poudre
  • 1 c à c de sauce soja
  • 3 feuilles de combawa
  • quelques feuilles de coriandre fraîche
  • sel et poivre du moulin

Rincez, essuyez et émincez tous les légumes.

Coupez le pied du brocolis et séparez les têtes. Emincez l’oignon. Coupez les poivrons en fines  lanières après avoir pris soin de retirer les graines et les membranes blanches. Coupez le piment en rondelles.

Egouttez les petits épis de maïs et les pousses de bambou.

Retirez les premières feuilles du bâton de citronnelle puis coupez-le en deux.

Réhydratez les champignons s’ils ne sont pas frais, en les trempant dans l’eau tiède. Réservez le tout.

P1270839

Coupez les blancs de poulet en gros dés.

P1270840

Dans une grande sauteuse ou un wok contenant un filet d’huile, faites sauter tous les légumes – ils doivent rester croquants, « al dente ». Ajoutez le bâton de citronnelle, les feuilles de combawa qui vont parfumer le plat.

P1270847

Ajoutez les morceaux de poulet. Mélangez.

P1270932

Saupoudrez le plat de sucre en poudre, arrosez-le de sauce soja, de lait de coco et ajoutez la pâte de curry jaune. Mélangez pour bien diluer le tout. Goûtez. Salez, poivrez éventuellement.

P1270854

Faites cuire le tout sur feu vif et servez aussitôt le curry. Décorez les assiettes de coriandre fraîche et accompagné cette spécialité, d’un riz thaïe nature.

La pâte de curry, c’est quoi ?

Qu’on la préfère rouge, jaune ou verte, la pâte de cari thaï est un heureux mélange aromatique. Chaque variété propose une combinaison unique d’une douzaine d’ingrédients, dont les principaux sont les piments forts, la coriandre, l’ail, le cumin, la pâte de crevettes séchées et la citronnelle.

Comment l’utiliser ?

Pour faire ressortir la saveur de la pâte de cari, il est préférable de chauffer la pâte à feu doux avant de l’incorporer aux ingrédients liquides. On la fait revenir seule ou avec les premiers ingrédients (légumes, poulet, crevettes).

Si vous testez une pâte de cari pour la première fois, allez-y à petite dose. Certaines marques sont plus relevées que d’autres. Une fois les liquides ajoutés, goûtez et ajustez la quantité si besoin.

Conservation

Une fois le contenant ouvert, la pâte de cari se conserve 6 semaines au réfrigérateur. On peut aussi la congeler jusqu’à 3 mois, puisqu’elle se ne fige pas, il est facile d’utiliser la quantité désirée au moment voulu.

Les principales variétés

  • Verte : faite à base de piments verts, elle est la plus piquante de toutes et révèle des notes légèrement sucrées. Excellente avec la volaille, le tofu et le boeuf.
  • Rouge : conçue avec de gros piments rouges, elle est légèrement piquante et plutôt salée. Sublime pour rehausser fruits de mer, volaille et porc.
  • Jaune : similaire à la pâte de cari indienne, à la fois douce et parfumée au bon goût d’épices grillées. À essayer dans un cari au tofu, au poulet ou au boeuf.
  • Panang : sa saveur rappelle celle de la pâte de cari rouge. On y ajoute des arachides broyées. Très populaire avec le boeuf, elle est aussi parfaite pour relever la délicate saveur du poisson, des crevettes ou d’un sauté végétarien.
  • Massaman : d’influence malaisienne, c’est la plus douce de toutes avec des notes sucrées et légèrement acidulées. Elle fait bon ménage avec le poulet et les crevettes.

3 idées futées pour la cuisiner autrement

Cette pâte aromatique fait également fureur dans une foule de plats. Osez l’expérimenter dans…
1. Une soupe aux légumes. On la chauffe dans la casserole avec un peu d’oignon avant d’ajouter le bouillon et nos légumes préférés.
2. Un burger. On l’incorpore à la viande avant de façonner les boulettes.
3. Une trempette. On l’intègre à petite dose dans une trempette à base de crème sure, de mayonnaise et de zeste de citron.

Ça vous plait ?

Votre avis


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cotesoleil 28129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte