Magazine Cuisine

Une critique acerbe sur Steiner et "l'anthroposophie"

Par Mauss

 Si on accepte le fait que les écrits de Michel Onfray ont toujours une sorte de soubassement de vengeance vis à vis de tel ou tel organe de presse ayant peu d'égard à sa personne, style Joffrin du Nouvel Obs, il n'empêche que certaines de ses analyses méritent lecture attentive.

Un mien ami m'a communiqué cette adresse web où - c'est un peu difficile mais ça marche - on peut télécharger un pdf assez remarquable sur son analyse des théories du sieur Steiner.

ICI

Disons d'entrée qu'on est jamais obligé de tout prendre ou de tout laisser. Il y a quand même, dans le monde si diversifié de la gente viticole, des producteurs appliquant certains de ses avis quand bien même, souvent, il est difficile d'y trouver une logique rationnelle.

On a aussi le droit, tout à fait acceptable, de reprocher à cette présentation d'Onfray de ne présenter qu'une face de la question, la négative, alors même qu'une étude de ce niveau devrait donner la parole à qui défend ces principes étonnants qui ont besoin, effectivement, d'être confrontés à des résultats bien identifiés… si cela est possible.

A tout le moins, pour ceux - dont bibi - qui n'ont pas l'envie de lire les multiples ouvrages de Steiner, voilà une présentation de l'Université de Caen (ICI), créée par Michel Onfray, qui mérite lecture.

On profite de ce court billet pour évoquer dans LE POINT de cette semaine, une série d'articles sur Albert Einstein dont un beau papier d'Etienne Klein… qui sortira en octobre son dernier livre sur cet homme fascinant faisant suite à son livre remarquable sur Majorana.

Ce qui est si bien, dans les ouvrages de ce physicien, c'est une constante de son caractère : l'émerveillement. C'est suffisamment rare pour insister sur ce point.

De bonnes lectures pour cette fin d'été :-)

PS : CDANSLAIR

Si vous suivez ces émissions de France 5, soyez gentil : Bruce Toussaint, qui a remplacé Yves Calvi doit bénéficier de notre indulgence plénière pour lui donner le temps de quitter son manteau de journaliste "se-croyant-supérieur-à-tous" hérité de ses années à ITV. On mettra de côté ses opinions politiques qu'il ne peut cacher car là, ce serait demander l'impossible. N'est pas Calvi qui veut.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines