Magazine Cuisine

Petit chahut sur le 1855

Par Mauss

Est-ce un effet des journées caniculaires qu'a connu Bordeaux ces derniers temps, et encore ce jour avec plus de 33° ?

Va savoir…

Mais voilà t'y pas qu'un Propriétaire (majuscule permise) veut acter en justice contre le 1855 sur la base suivante :

Les Promus du classement historique, pour ne pas dire impérial, se sont permis d'acquérir quelques hectares supplémentaires soigneusement inscrits avec grande discrétion sous l'étendard du nom classé en 1855.

Ce simple fait devrait permettre donc à quiconque cultive la vigne en médoc de solliciter un concours pour une juste intégration parmi cette élite du vignoble bordelais.

On prend les paris ? La levée des boucliers sera très jésuite et les supports à cette initiative resteront pure formalité.

Mais c'est intéressant de constater à quel point ce classement historique a autant de charme auprès de tant de concurrents.

En fait, ici nous savons tous que le véritable classement de Bordeaux n'est plus le statique 1855, mais celui de la valeur financière des crus sur le marché international. Il n'y a plus deux courbes parallèles entre rang du classement et prix : il y a de sérieux zig-zags :-)

… et même quelques roturiers qui se sont hissés, qualitativement parlant et même financièrement parlant, à la hauteur de classés ayant manqué quelques virages d'évolution.

A part ça, les Foires aux Vins vont essayer de battre des records… mais on restera, en prix moyen, au-dessous de € 9 ttc par bouteille vendue.

A ce sujet , intéressant article (journal SUD-OUEST) de Guillaume Halley (Carrefour-Caudéran) qui fait sa propre sélection des vins en dehors des recommandations des  centrales d'achat. C'est vrai qu'il fut propriétaire : Château La Dauphine en AOC Fronsac et donc il connaît le vin. Et, complément heureux : son cousin est propriétaire en Bourgogne où il gère quelques beaux domaines… présents dans ses rayons.

:-)

Il insiste sur le fait que les 2014 devront dormir sereinement pendant quelques années et avise ses clients de bien prévoir des caves idoines.

Bon : on vous souhaite de bonnes pêches chez vos fournisseurs favoris !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines