Magazine Cuisine

Optiwine : la carafe de poche

Par Mauss

On sait ici à quel point je peux être suspicieux sur tous les produits associés au monde du vin que proposent plusieurs sociétés, cela allant des verres (***) de Vialette et Lagneau (Royal Glass), du génial dropstop, du screwpull (*** mais sans oublier le bi-lame pour les vieux millésimes) aux pipettes d'échantillons (bof-bof) sans oublier le Coravin (intéressant pour les cavistes et restaurateurs - moins pour nous les buveurs sérieux) et autres "inventions" dont je ne veux même pas parler, tenant plus du gadget inutile que d'un outil servant le vin pour un mieux.

Ayant lu l'article de VIGNERON sur l'OPTIWINE® "La carafe de poche", ma curiosité de la chose m'a permis de rencontrer ce matin l'un des deux créateurs à l'origine de cette invention déposée mondialement, voulant bien comprendre en quoi cela permettait une meilleure valorisation d'un vin.

Bien évidemment, la première chose à faire sera de le tester. On va s'y atteler dans les semaines qui viennent et aussi bien sur des bordeaux que des bourgognes ou barbaresco ou blancs allemands et autres beautés en cave.

Le concept peut s'écrire également : un "nano-aérateur de vin"

La base est simple : travailler à l'aveugle.

C'est à dire qu'une personne utilise l'objet selon les prescriptions d'utilisation, et serve ainsi deux verres du même vin. Il faut 2 bouteilles du même cru, même millésime, ouverte au même moment, à la même température avec une bouteille traitée avec l'OPTIWINE® et l'autre sans.

Ces dégustations comparatives seront faites naturellement pour plusieurs dégustateurs et surtout sur des vins d'un peu partout et avec des vins jeunes, des vins de 5 ans et d'autres de plus de 10 ans. Bref : un beau travail sérieux.

J'avoue être particulièrement curieux des résultats, surtout depuis que je sais que François Mitjavile (Tertre Roteboeuf) a écrit :

"Quand mes amis Olivier Caste et Michael Paetzold m'ont présenté Optiwine®, j'étais sceptique. Nous avons donc dégusté plusieurs millésimes, jeunes et vieux. Résultat spectaculaire, superbe expression des vins et millésimes. Merci pour ce beau travail."

Connaissant un tantinet François Mitjavile, il est évident qu'un tel témoignage prend une réelle valeur, car il n'est pas, loin de là, le type d'homme à engager ainsi son nom sur un produit sans être convaincu un max de son efficacité.

Et il y a d'autres noms connus du vignoble aquitain comme Didier Cuvelier (Léoville-Poyferré), Stéphane Derenoncourt, Jean-Claude Berrouet, Coralie de Bouard, Eric Boissenot et même Jean-Marc Quarin : un suspicieux hors classe :-)  qui ont testé positivement cet objet.

Bon : reste à voir si d'autres vignerons d'ailleurs seront du même avis… et donc on va essayer de le tester internationalement à Villa d'Este.

On vous dira tout !

:-)

Le produit est déjà disponible sur AMAZON. Les prix des différentes présentations sont clairement attractifs, et le design est impeccable.

Hélas non : je ne suis pas actionnaire, je ne suis pas commissionné, et Monsieur Olivier Caste n'a pas accepté que je paie l'exemplaire qu'il m'a offert pour ces tests. Il est vrai qu'il a dix centimètres de plus que moi et, en adaptant Audiard : 

"Quand les 120 kilos disent certaines choses, les 60 kilos écoutent"

en l'occurence :

"Quand les 195 centimètres imposent certaines choses, les 181 centimètres obéissent"

:-)

ôijô
 SITE  © anglais : THE POCKET DECANTER®

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines