Magazine Cuisine

Gros manque d'inspiration sur le vin : désolé. Que des broutilles

Par Mauss

Commençons par quelques écrits dont la lecture m'a été recommandée par un mien ami qui fait partie des gens de plus en plus rares donnant du temps aux livres et à quelques musiques de qualité.

Certes, les atrabilaires qui n'aiment pas la Famille Dassault vont froncer les sourcils car, en l'occurrence, il s'agit d'un billet d'Eric Neuhoff, page 99 du Figaro Magazine de ce week-end.

Il y évoque des chanteurs/chanteuses qui n'existent plus, le show intitulé "The Voice" suffisant aux plaisirs d'auditeurs simplistes; il y évoque des footeux aux tatouages impressionnants ânonnant avec difficulté la Marseillaise; il y évoque enfin des chefs eux aussi tatoués, mais devenus des "paradeurs" TV, absents de leurs fourneaux et probablement incapables de monter un vrai beurre blanc.

C'est écrit au rasoir.

Toujours dans ce N° 22432 avec Tintin en couverture, page 30, Nicolas Ungemuth (un pseudo ?) narre avec une pointe justifiée de désespoir, l'attitude cavalière d'un garçon/maître d'hôtel d'un restaurant dénommé "Chez Huguette". On y parle de couteaux sauvages, de préparation interdite de fromages, le tout à l'avenant. Adresse à éviter : cela va de soi.

Bon : transition facile au monde du vin, en extrapolant de ces deux articles du FIGMAG deux positions discutables et discutées, au sujet de la critique :

- Doit-on parler des mauvais et écrire son courroux quand les expériences de dégustations ou culinaires vous mettent dans un état d'irritation légitime ?

- Ou doit-on se contenter de n'évoquer, dans ses écrits, que des bons, des gentils, des belles choses en mettant sous le tapis les affres du métier de critique ?

Le nouveau DG et co-propriétaire de GAULTMILLAU est nettement pour le second terme de cette alternative alors même que les illustrissimes géniteurs de ce Groupe déployaient dans les années 70 une plume souvent vitriolesque mais qui ne manquait jamais d'humour.

Chez B&D, on est un peu dans le même registre : pourquoi parler des mauvais alors même qu'on doit se limiter dans les GUIDES à un nombre de pages ne nécessitant point un renforcement des muscles de votre bras gauche ou droite… selon vos tendances naturelles.

Il est probable que les choix de chacun sont probablement influencés par l'âge. Il me souvient de dégustations du GJE où les mots forts - les bonobiens étant interdits aux mineurs - dans un sens ou dans l'autre, alimentaient avec vigueur les fameux debriefings. Avec le temps… comme dit la chanson du Monsieur qui aimait les chats…on s'adoucit ?

Allez : pour finir, un peu de politique :-)

Impressionnant de constater à quel point, alors même qu'il travaille avec ses équipes sur la formulation de ses idées, à quel point les fameux ténors de la politique (qui tournent tous en castrats de bas étage) bombardent d'anathèmes, de malfaisances le sieur Macron. Seul le maire de Lyon, un homme qui a réalisé des choses, a compris à quel point on doit sortir d'un système sclérosé, inadapté, de rentes de situations, de gens incapables de comprendre la réalité des entreprises, et que dans cette optique, ce que peut apporter Macron doit, à tout le moins, être entendu, discuté, amendé.

Même les petites dames de Ruquier ou de CDANSLAIR, qui n'arrivent pas à sortir de la piscine parisienne si confortable où même quand elles le nient, elles barbouillent de concert avec le grenouillage politique, même ces petites dames n'ont pas compris qu'elle se trompent de dictionnaire dans leurs analyses. Et le côté navrant de la chose, c'est qu'elles croient mordicus avoir un point de vue supérieur qui a un mal fou à ne pas transpirer de leur être tellement loin de la noble fonction telle qu'elle était incarnée par un journaliste nommé Cronkite !

Il y aura des surprises, ça c'est sûr !

Passons.

La news pour certains : Cheval-Blanc va présenter le 1 novembre un blanc d'appellation "Bordeaux Blanc" qui prendra le nom de "Petit Cheval". C'est plus de 6 hectares aménagées sur la propriété voisine rachetée il y a quelques années. On va le goûter et comme d'hab, on vous dira tout :

:-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines