Magazine Cuisine

De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !

Par Claudeoliviermarti
Après SF, c’est le début de l’aventure ! Au programme, une boucle d’environ 3500km pour un road trip haut en couleur.
Napa Valley et les vignes
Peut-être une des petites « déceptions » de notre voyage…je m’attendais à des collines plantées de vignes vertes, un paysage aussi beau que la Bourgogne, le Bordelais ou notre Lavaux…mais non. Sécheresse intense dans cette région, l’herbe (ou ce qu’il en reste) est jaune et prête à s’enflammer à la moindre étincelle et les vignes sont plantées à plat, plein centre…pas trop de charme donc au niveau paysage. Niveau dégustation, c’est le paradis des amateurs des vins des régions. Et il faut dire qu’il y a de quoi faire ! Mention spéciale pour la « cave » Plumpjack à Oakville qui fait des vins que l’on trouve ici et que j’aime beaucoup. Nous avons aussi eu le plaisir de visiter LA cave, LE domaine, j’ai nommé Opus One (Mondavi et Rothschild). Visite intéressante du vignoble et des caves, pour suivre l’élaboration du vin, avec une dégustation du millésime 2012. Mention spéciale pour la ville de Napa, bourrée de charme avec ses maisons et ses rues !
De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !  
La route sur la côte Ouest, la Highway 1
La route mythique reliant SF à Los Angeles, avec des vues à couper le souffle parait-il. Nous n’avions pas le temps de faire beaucoup de km, mais avons relié San José jusqu’à Monterey. Pas de chance, les nuages étaient très très bas et il pleuvinait….Occasion rêvée quand même pour faire des photos poses longues… Coup de cœur pour le phare de Pigeon Point et ses rives.  Nous avons pu profiter d’un magnifique coucher de soleil à Pacific Groove avec une vue imprenable sur le Pacifique.
De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !
Le parc national de Yosemite
Premier grand parc à visiter, Yosemite….Manque de chance sur toute la ligne pour nous : arrivée un dimanche après-midi veille de Labor day, ce n’est vraiment, mais alors vraiment pas une bonne idée. Route archi saturée, 2h pour faire 4km pour arriver à Yosemite village. Le clou du spectacle devait être la chute d’eau…mais fin août, il n’y a plus d’eau…. Donc plus de chute…ni de mirror lake…ahhhhh. Bon, nous avons quand même eu une vue magique sur le ciel étoilé, la « meadow » (prairie) incroyable et le plus grand bloc de granite au monde, j’ai nommé le El Capitan (oui oui, celui de l’OS Apple ;))
De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !Route entre Yosemite et la vallée de la mort, Mono lake et Lone Pine
Autant le parc de Yosemite était bondé et archi bondé, autant la route pour en sortir (par le Tiogaa Pass) et aller en direction de la vallée de la mort était de toute beauté. Des coins à vous couper le souffle…. Un arrêt obligatoire à Olmsted Point et au lac Tenaya, paradis des photographes. Sur la route, le fameux Mono lake et ses « tufa », sorte de cheminées de calcaire qui sortent de l’eau, eau qu’on dirait colorée tellement que sa couleur est intense (à cause du pH). Après avoir suivi de longues routes bien droites, s’étendant à perte de vue, nous arrivons à notre village étape, Lone Pine. Rien que le nom sonne comme le nom d’un Western… Une ville figée dans le temps, on l’on trouve encore des saloons et avec en fond un paysage assez étrange avec ses pierres immenses et toutes rondes.
De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !La Vallée de la mort
Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais l’immensité de cette plaine désolée nous apparait assez vite au détour d’un contour sur les hauts de la vallée de la mort. Un panneau nous informe qu’il est préférable de couper la clim pour ne pas faire trop chauffer le moteur…la température va monter, jusqu’à 42°C durant l’après-midi. Mais c’est pour moi l’endroit qui m’a le plus marqué. Couleurs, formes, paysages…on se croirait sur une autre planète ! Promenade à Badwater (sous le niveau de la mer, point le plus bas des USA), route de Artist’s palette (mon très très grand coup de cœur) ou les collines de Zabriskie Point, improbables. Un passage par Dantes View vous donnera l’ampleur de la vallée et ses paysages incroyables. De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus !
Et pour quand même finir avec une recette, j'ai choisi cette entrée que nous avons dégustée à SF, dans un restaurant italien. Rien de plus simple, mais franchement, j'aime beaucoup cette salade de fenouil pour sa simplicité et son goût. Sur place, nous avons fait la rencontre d'un producteur d'huile d'olive de SF, qui faisait de superbes produits, huiles au goût très vert. Et hop, dans la valise.
Salade de fenouil au parmesanDe San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! -------- Ingrédients (pour 2 pers.)---------1 fenouil
Huile d'olive 
Sel, poivre noir
Piment d'Espelette

Copeaux de parmesan 

Raisins secs
Pignons de pin
Billes de vinaigre balsamique (FineFood, Coop, en option) ou vinaigre balsamique à la fin
--------- Préparation ----------Temps de préparation : 10 minDécouper le fenouil en fines lamelles (couteau ou mandoline), faire tremper dans de l 'eau froide avec du citron pour éviter l'oxidation.  Bien égouter et fraire sécher dans une torchon propre. 
Dans un bol, mélanger tous les ingrédients, selon vos goûts. Pour ma part, j'aime bien avoir encore du croquant sur le fenouil, du coup, je l'émince pas trop trop fin. 
Dresser dans une assiette et déguster...vous avouerez que plus simple, on ne peut pas tellement faire. !De San Francisco à Death Valley, avec une recette en plus ! Bon dimanche !Copyright ©: Mes photos et mes textes sont protégés par un contrat Creative Commons. Merci de lire les conditions et de les respecter !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claudeoliviermarti 3926 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines