Magazine Cinéma

Hôtel des Carpates (une aventure d’Hurluberlu)

Par Kinopitheque12

Court métrage réalisé dans le cadre de l'atelier cinéma du collège.

Hôtel des Carpates (une aventure d’Hurluberlu)

Effectif : 15 élèves de la 5ème à la 3ème.
Encadrement : deux professeurs et le réalisateur Benjamin Untereiner.
Durée : sans compter le montage, quinze séances d'une heure ou à peine plus pour présenter, écrire et tourner. Un premier dérushage a été fait avec les élèves, mais le montage, pour des raisons matérielles ainsi que pour une question de temps, a été laissé aux soins de notre intervenant.

Sans laisser tout à fait de côté le burlesque, puisque nous avons décidé de reprendre le personnage d'Hurluberlu créé l'an passé (La folle journée d'Hurluberlu), nous avons travaillé cette fois sur l'expressionnisme allemand. Moins connu et peut-être moins évident pour nos élèves que le comique des premiers temps du cinéma, nous nous sommes d'abord concentrés sur quelques extraits pour entreprendre une définition et une première approche du genre. Ainsi, avec Caligari (Wiene, 1920), Nosferatu (Murnau, 1922) et Metropolis (Murnau, 1927), les élèves ont remarqué les spécificités en terme de décors, d'éclairages, de contrastes, de jeux des comédiens, de construction des plans... Avec d'autres extraits, nous avons également évoqué l'influence que l'expressionnisme a pu avoir longtemps après ( Vincent de Burton, 1982 par exemple). Ensuite, comme l'an passé, le groupe a réfléchi au récit, aux situations, à la mise en scène, le tout en mêlant l'expressionnisme appréhendé au comique du personnage.

HÔTEL DES CARPATES from Benjamin Untereiner on Vimeo.

Durant les préparatifs et le tournage, le travail sur les décors a été plus important que par le passé (d'autant que l'on n'est jamais sorti de notre chère salle de classe ou du couloir qui y amène). Idem pour les maquillages, les élèves ont dû s'organiser pour maquiller et démaquiller les personnages dans des temps records. Les autres contraintes matérielles, lumière, caméra, ont été surmontées tant bien que mal. Le résultat est je crois pour les élèves et les encadrants très satisfaisant, et tous, nous nous sommes à nouveau bien amusé. Merci donc aux élèves et au réal' !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kinopitheque12 258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines