Magazine Culture

I’d Do It For Your Love

Publié le 03 juin 2017 par Polyphrene

We were married on a rainy dayThe sky was yellowAnd the grass was grayWe signed the papersAnd we drove awayI do it for your love
The rooms were mustyAnd the pipes were oldAll that winter we shared a coldDrank all the orange juiceThat we could holdI do it for your love
Found a rugIn an old junk shopAnd I brought it home to youAlong the way the colors ranThe orange bled the blue
The sting of reasonThe splash of tearsThe northern and the southernHemispheres
Love emergesAnd it disappearsI do it for your loveI do it for your love
I’d Do It For Your LoveCette chanson douce-amère fait l’objet d’un remarquable commentairesur le blog « Every Single Paul Simon Song ». Elle évoque les « années de galère » que de nombreux jeunes couples ont connu, au début de leur amour, et illustre comment c’est cet amour qui leur a permis de surmonter les misères et difficultés de cette période, vers laquelle ils se tournent plus tard avec une émotion teintée de nostalgie. Qu’a-t-on fait, que ne ferait-on pas par amour ? Les dernières strophes de cette chanson suggèrent cependant la disparition de cet amour, qui aurait ainsi connu ses plus beaux moments dans l’adversité, et ne survivrait pas dans le confort… Il est même possible de trouver aux petits détails des misères d’antan une valeur de symbole, dessinant les prémisses de la séparation, comme si celle-ci était inscrite dès le début dans chacune des péripéties que relate cette chanson : la mariage sans cérémonie, le logement sordide, le tapis qui déteint… Puisla raison qui ne connait plus le cœur, les larmes qui éteignent le bonheur, les extrêmes inconciliables, la fusion impossible…
Puis-je cependant me permettre une petite remarque : les paroles de cette chanson, telles qu’elles figurent sur le site officiel de Paul Simon, présentent une singularité : le titre est « I’d it for your love », qui se traduirait littéralement par « Je le ferais par amour pour toi » ou « pour ton amour ». En revanche, les deux premiers couplets, comme la chanson elle-même, se terminent par « I do it for your love », qui se traduirait par « Je le fais par amour pour toi ». Le présent a remplacé le conditionnel. Est-ce un hasard ? Paul Simon est un auteur d’un tel niveau que je ne peux croire à une erreur, et je vois plutôt là l’une des clefs de l’expression poétique : celle qui ouvre des portes et les laisse ouvertes. A chacun de les emprunter pour entrer et sortir, apportant ses propres idées, ses émotions, ses souvenirs, et ses espoirs.
Pour Michaël, que je remercie d’avoir attiré mon attention sur cette chanson.
Je Le Ferais Pour Ton Amour
Nous nous sommes mariés un jour de pluie
Le ciel était jaune
Et le gazon gris
Nous avons signé
Et nous sommes partis
Je l’fais pour ton amour
Chambre moisie et
Plomberie posthume
Nous avons partagé un rhume
Tout l’hiver, nous gavant
De jus d’agrumes
Je l’fais pour ton amour
Ce tapis
Du marché au puces
Ses couleurs ont dit adieu
En chemin quand j’te l’ram’nais
L’orange a saigné le bleu
La raison qui blesse
Les larmes qui giclent
Du nord et du sud, les deux
Hémisphères
L’amour émerge
Et il disparaît
Je l’fais pour ton amour
Je l’fais pour ton amour
(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Polyphrene 49 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines