Magazine Culture

Bakhita de Véronique Olmi

Par Surmatabledenuit @SurMaTable2Nuit

Bakhita de Véronique Olmi

Editeur : Editions Audiolib

Résumé :

Née dans un village du Darfour vers 1868, Bakhita est enlevé à 7 ans par des négriers qui vont la revendre sur le marché aux esclaves d’El Odeïd, en plein coeur du Soudan. Passant de maître en maître, tous aussi cruels et impitoyables, elle est rachetée à Khartoum par le cousul d’Italie et atterrie à Gênes avant d’être donnée à un couple habitant près de Venise. Placée chez les sœurs de la charité canossienne en attendant de repartir avec eux au Soudan, elle demande à y être baptisée puis à être religieuse au grand effroi de ses maîtres qui lui font un procès.

Dans les années 30, sa biographie est publiée avec succès, elle incarne pour tous l’histoire édifiante de l’esclave devenue fille de Dieu et devient objet de propagande sous Mussolini.

Telle est l’authentique histoire de Bakhita, morte en 1947 et canonisée en 2000 dont l’auteur s’empare avec une rare empathie et un incomparable talent d’écriture pour en restituer au-delà des images pieuses et de l’hagiographie les drames et l’incompréhension.

Mon avis :

Une histoire aussi émouvante que terrible !!!

Bakhita vit au Darfour lorsqu’elle est kidnappée et devient esclave. Dire que celle qu’elle a vécue est un doux euphémisme. C’est tout simplement l’inhumanité ! Elle a vu et vécu tant d’horreur, elle était qu’une chose, un objet voire même une décoration. Difficile de simplement essayer d’imaginer ce qu’elle a pu ressortir, je dirai même qu’il est impossible. Et pourtant, cette histoire d’une autre époque n’est finalement pas si éloigner de ce que l’on peut vivre. Les kidnappings, les viols, les tortures, les séquestrations sont toujours présentes dans notre monde et pourtant nous ne sommes plus au 19° siècle.

C’était si horrible que j’ai même failli abandonner ! Mais j’ai persisté et j’ai bien fait. Une fois sortie de l’esclavage, elle a dû apprendre à vivre pour elle, mais cela a été bien trop dur, alors elle a décidé de vivre pour les autres en rentrant dans les ordres.

Cette histoire est une vraie leçon de vie. Bakhita impose le repos le plus profond et le plus humble. Après tout ce qu’elle a vécu durant son enfant, elle a voulu donner tout l’amour qu’elle pouvait. Quelque part elle a donné tout l’humour qui lui a manqué.

Ce roman biographique est poignant, touchant et émouvant. Il est difficile de rester insensible à ce qu’elle a vécu. Le travail est juste incroyable afin de rendre ce récit au plus juste de la réalité.

Merci Pauline pour cette remarquable écoute !!!

Bakhita de Véronique Olmi


Bakhita de Véronique Olmi


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Surmatabledenuit 21310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines