Magazine Culture

Il sort TODAY! Will you Brexit Romance?

Par Clementinebeauvais @blueclementine
Il sort TODAY! Will you Brexit Romance?
Il y a exactement un an, j'étais en train de transpirer toute la sueur de mon corps sur la réécriture de ce damn book did I say that out loud? charming roman que j'ai le bonheur de vous présenter aujourd'hui...
Welcome to the world, Brexit Romance!
C'est l'histoire de Justine Dodgson, Londonienne d'une toute petite vingtaine d'années, qui crée une start-up avec une appli, parce que si à vingt-cinq ans t'as pas créé de start-up avec appli, c'est que t'as raté ta vie. La start-up en question s'appelle Brexit Romance, et elle vise à matcher avec précision tel.le Britannique avec tel.le Français.e, dans l'espoir qu'elloului obtienne le passeport français - et donc Européen - d'ilouelle. 
C'est l'histoire de Cosmo Carraway, lord dandyesque des landes yorkshiroises, qui voudrait bien se trouver une petite Française par ce truchement-là, mais une qui soit bien traditionnelle comme il se doit, parce qu'il vient d'un milieu où le Millennial se chasse à la chevrotine...
C'est l'histoire de Marguerite Fiorel, jeune Grenobloise rêveuse et soprano à la voix aiguisée comme un canif, qui vient chanter une nuit - one night only! - à l'opéra de Covent Garden, et rêve de petits lapins et de grands domaines aristocratiques dans l'Angleterre de son imaginaire dix-neuvièmiste...
C'est l'histoire de Pierre Kamenev, maître de chant de la précédente, Marxiste-Léniniste-allergique-à-l'amour-et-à-toute-chose-qui-ne-concerne-pas-la-musique-classique, qui essaie vainement de faire comprendre à sa protégée que la Grande-Bretagne ce n'est pas autant tasse de thé et motif Liberty qu'elle ne le pense...
Et c'est l'histoire, enfin, de tout un petit cosmos d'europhiles et d'europhobes de dix-sept à vingt-sept ans, embringués dans un grand jeu de je t'aime, me neither avec eux-mêmes, avec le reste du monde, avec les un.es les autres, et avec une camionnette à glaces.

Should you wish to read it, vous pouvez vous sentir libre de le faire, aucune pression at all, et je suis very sorry du dérangement à votre journée que cela pourrait occasionner. In fact, c'est beaucoup trop honteux de penser que je prends votre temps d'une telle manière. Abandonnons tout ce projet, voulez-vous? Faisons comme si tout cela n'avait jamais existé, cela nous sauvera bien des soucis et des embarras.
Si malgré tout vous étiez assez gentil.le pour le lire nonobstant, I do hope que ça vous plaira différemment de Songe à la douceur et des Petites reines. Parce qu'il n'est Ni L'un, Ni L'autre, sinon on s'ennuierait.
Et suivez les hashtags sur les réseaux sociaux comme Alice suit le lapin blanc, j'ai vu passer des mises en scène very loufoques de la couv. Je ne peux pas promettre qu'aucun être humain n'a été maltraité pendant les prises photographiques.
Brexitement vôtre!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Clementinebeauvais 5904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines