Magazine Cuisine

Plus de bonheur, moins du reste, oui, je le veux!

Par Nanatoulouse @NaNaToulouse
J'ai eu la chance de recevoir un exemplaire du livre de Josée-Anne Sarazin-Côté: Plus de bonheur, moins du reste. Laissez-vous guider vers votre minimalisme sacré.

Plus de bonheur, moins du reste, oui, je le veux!

source

J'avais déjà lu sur le minimalisme et j'ai visionné quelques épisodes sur la technique KonMari de Marie Kondo. On ne peut aller contre la vertu, l'idée de se départir du superflu est vraiment intéressante. J'avoue, comme probablement la majorité des femmes, crouler sous des piles d'objets et de vêtements qui ne sont pas nécessaires.
Ce que j'aime dans le livre de Josée-Anne c'est qu'elle parle de minimalisme sacré. Ça peut sembler ésotérique à première vue mais c'est très simple, il s'agit de porter une réflexion sur ce que nous possédons et de valider si le tout est en harmonie avec nos valeurs et si l'objet en soi nous apporte de la joie.
Josée-Anne était probablement comme toi et moi. Une jeune femme branchée, adorant la mode et allouant une grosse partie de son budget à se procurer les dernières tendances. Elle était le genre de fille qui malgré son garde-robe débordant, ne savait jamais quoi mettre le matin pour aller au boulot. Je suis plutôt convaincue que tu te sens souvent comme ça toi aussi!
Elle a alors amorcé une réflexion sur son mode de vie et a commencé peu à peu à changer ses habitudes. Elle s'est questionnée à savoir si c'était vraiment nécessaire d'encombrer placards, maison, voiture avec des objets qui ne lui apportaient rien de positif. Est-ce nécessaire d'avoir une aussi grosse demeure et de conserver des choses au cas ou ?

Plus de bonheur, moins du reste, oui, je le veux!

crédit: Instagram @joseeannsarazincote

Attention, le livre de Josée-Anne n'est pas une ode au ménage! Il propose de réfléchir aux choix que nous faisons et à leurs conséquences.
J'y ai entre autre découvert le Shwap Club. Un concept formidable d'échange de vêtements. Tu apportes un morceau que tu n'aimes plus et tu peux l'échanger contre un autre de seconde main. L'idée est excellente considérant que l'industrie du prêt-à-porter économique constitue une des industries les plus polluantes de la planète. En économisant ainsi, le budget et la planète s'en portent mieux.

Plus de bonheur, moins du reste, oui, je le veux!

crédit: Instagram @shwapclub

Plusieurs aspects de la vie quotidienne sont également abordés dans le livre. Est-ce nécessaire de se procurer les derniers meubles tendance alors qu'on peut se procurer des meubles usagés vintage en bonne condition qui, avec un peu d'amour, deviendront des pièces uniques ?
Le zéro déchet, c'est possible et ça peut revenir plutôt économique d'apporter ses pots à l'épicerie.
Elle aborde également ce qui peut être nécessaire en équipement ou non pour les tout-petits.
Bref, le livre nous donne des trucs pour faire de la place à plus de bonheur dans notre vie et à moins de tout ce que nous apprécions moins.
Si quelques passages me rejoignent moins de par mes convictions et mes valeurs, je crois qu'il faut y puiser ce qui est le plus en harmonie avec son alignement personnel et laisser ce qui nous touche moins. Le livre vaut la peine d'être lu afin d'amorcer une réfléxion sur ses choix et ce à quoi nous donnons de l'importance ou non.
Bonne lecture!
Isabelle xxCollaboratrice

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nanatoulouse 14556 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines