Magazine Cuisine

Quelques vins du domaine Josmeyer (2)

Par Daniel Sériot

La dégustation se poursuit avec les Riesling Hengst.

Ce grand cru, en coteaux (environ 300 mètres d’altitude ) est situé en face et  « perpendiculairement « à la plaine d’Alsace (fossé d’effondrement) .Ses sous sols épais de conglomérats calcaires à intercalations de marnes (le calcaire domine ) donnent aux vins beaucoup de peps et de droiture.

Josmeyer Riesling Hengst 2004

La robe d’une couleur jaune citron, est limpide, le nez est complexe et frais : agrumes, fruits blancs, verveine, et à peine perceptible quelques notes terpéniques, la bouche est droite, tendue, mais contrebalancé par une légère sensation de gras, les saveurs fruitées sont fraîche, d'une belle définition, d’une construction sèche, la longue finale, équilibrée par une acidité impeccable, est tonique parfumée et minérale (sensation saline). Noté 17,5

Josmeyer : Riesling Hengst 2003

La robe a une couleur jaune légèrement plus soutenu que celle du 2001, le nez est ouvert et expressif, les épices (dont le gingembre ) dominent, accompagnés d’arômes de fruits jaunes ( mirabelles), et quelques notes florales, la bouche est assez grasse (relativement au 2004), les fruits sont charnus et ont du goût, l’acidité est nette, comme rarement dans une grande majorité de vins du millésime 2003 (toutes régions confondues), le vin a une belle présence en milieu de bouche, la finale est intense, très aromatique, et d’une bonne persistance. Noté 17


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines