Magazine Cuisine

La belle couleur rouge des argiles du Château Mirebeau

Par Cyril Dubrey

Grâce au labour de ces derniers jours, nous pouvons régaler nos yeux de la couleur du terroir du Château Mirebeau. Cet ocre tirant vraiment sur le rouge est atypique de la région de Pessac-léognan. La rupture de pente au niveau de Mirebeau, à Martillac, a entrainé, au fil du temps géologique, une érosion des sables noirs graveleux. Il reste maintenant que les argiles où le merlot noir se plait à merveille. Par contre, le travail du sol, n'en est que plus difficile : il faut travailler les terres au bon moment, ni trop humides ni trop sèches. La lune descendante de ces derniers jours était propice au chaussage de la jeune vigne. Nous travaillons le sol, à l'aide de la charrue, pour que les racines des jeunes plants aient envie de descendre très profond dans cette matière argileuse féconde, pour en tirer, dans un futur proche, couleurs et tanins.
Cette époque de l'année est, aussi, synonyme de balade dans les rangs de vigne pour prélever, de manière aléatoire, 200 graines de raisins pour connaitre l'état d'avancement de la maturité.
Le savoir-faire du vigneron en fonction des données organoleptiques et du goût des raisins (épaisseur de la pellicule, saveur de la pulpe et goût des pépins) permettra de lancer le début des vendanges 2008.
Le beau temps de ces derniers jours nous permettra, peut-être, d'éviter une année trop tardive.
A suivre dans les prochains billets !!!!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyril Dubrey 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines