Magazine Cuisine

La modestie transcendantale de la caponata sicilienne

Par Estebe

Bien le bonjour, les ratons laveurs

DSC01115.JPG


Tiens, l’autre jour, on avait invité Madame Clo à dîner. Et on était méchamment à la bourre. Du coup, c’est Madame Clo qui a fait la caponata. Ce qui est quand même le comble de la muflerie cosmique. T’invites une dame à souper et tu la fais bosser en cuisine. Ah, l’esclavagiste! Bref, Madame Clo a réalisé devant nos pupilles embuées une version über slurpique de ce classique végétal autant que sicilien. On a tout pompé in petto. Et reproduit ensuite sans scrupule. Voilà la combine:
Pour quatre personnes, emplissez votre panier d’osier avec:
- Deux menues aubergines
- Trois tomates joufflues
- Un céleri branche
- Des pignons, des câpres, du balsamique, des olives noires
- Deux échalotes
- L’intégrale de Gérard de Villiers dans la Pléiade (facultatif)
Balancer cinq branches de céleri, épluchées puis émincées en minces virgules, à la vapeur (ou à la flotte). Garder croquant.
Balancer les aubergines dûment taillées en cubes (con la peau) à la poêle, longuement, dans un peu d’huile d’olive, à feu coolos, qu'elles grillent un peu et fondent beaucoup.

DSC01118.JPG
Griller les pignons. Réserver. Puis faire blondir l'échalote dans une larme d'huile d'olive. Ajouter ensuite le céleri et les tomates (préalablement pelées, épépinées et émincées, bien soooûr). Juste quelques minutes. Puis l'aubergine, les câpres, les pignons et les olives hachées.
Sucre, sel, poivre, piment (léger). Plus quelques gouttes de balsamique. Shake ta poêle, moussaillon.
On peut manger ce plat prodigieux chaud, tiède ou froid. Avec une grillade bien sentie, par exemple, le dimanche midi sous la tonnelle, avec une brochette de connaissances triées sur le volet, quoique sérieusement avinées depuis 11 h 30.
La caponata, c'est sicilien, modeste et génial.

A bientôt. Et vivement bientôt.

PS: Les plus habiles d’entre vous pourront réaliser cette tête de monstre comme déco. Attention: ce n’est pas facile. Il s’agit d’utiliser des olives pour les yeux, un bout d’aubergine pour le nez et six pignons pour les dents. Ne vous découragez pas, la tête de monstre en caponata demande quelques années d’expérience.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Pourquoi Madame Dati continue-t-elle de dire que voter MoDem, c'est voter PS?

    Elle l'avait déjà dit par voie de tracts anonymes avant le 1er tour : tout l'arrondissement a été inondé et ses militants ont été vus à l'oeuvre.....On peut... Lire la suite

    Par  Delvolve
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Bulle de poisson par Clo

    Posté le 17 mars 2008 par Frédéric par Clo (2 votes, moyenne: 9.5 de 10) Articles relatifs: Aucun Classé sous: Voter « Bidule 3 par Rinco Confitures de fées Lire la suite

    Par  Libellulobar
    GRAPHISME, TALENTS
  • Les larmes de la facétieuse Madame Wang

    larmes facétieuse Madame Wang

    Il en aura fallu du temps pour que cette Madame Wang débarque sur nos écrans (le film était présenté à Cannes en 2002 !). Petit film chinois sur une pleureuse... Lire la suite

    Par  Luc24
    CINÉMA, CULTURE
  • La Page du Créateur - Madame M.

    «Madame M.» est une maman trentenaire qui a eu besoin de longues étudeset d’un début de vie professionnelle tout autre pour se rendre compteque son désir profon... Lire la suite

    Par  Adelap
    A CLASSER
  • Madame rêve

    Il est vain et tard De prétendre réussir A raconter ainsi l’histoire Mais devant ces yeux ébahis De me voir vite pianoter Ces mots sur son ordi Je préfère... Lire la suite

    Par  Khanouf
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Merci madame Charlotte !

    J'ai "rencontré" la bloggeuse Madame Charlotte sur Goodreads, eh oui, original, n'est ce pas ? et nous sommes devenus "amies" sur Face Book. Lire la suite

    Par  Tatiana Yansor
    A CLASSER
  • Madame Géniale

    Lorsqu'elle arrivait à l'école maternelle pour chercher son fils, c'est toujours comme si la terre menaçait de s'arrêter de tourner. Lire la suite

    Par  Merlinbreizh
    CÔTÉ FEMMES

A propos de l’auteur


Estebe 821 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte