Magazine Cuisine

Pas question de coincer la bulle

Par Daniel Sériot

Beaucoup de copains, amateurs de bons vins, commencent une dégustation (ou un repas), par des vins effervescents (des bulles, en langage imagé), les quelques rencontres faites, cet été, n’ont pas dérogé à cette règle, non écrite mais assez rituelle. Les commentaires de dégustation de ce jour seront consacrés aux vins de Champagne

Champagne Jacquesson Avize Grand cru 1997

Le vin mousse lors du service, la robe de couleur jaune pale laisse apparaître un cordon de bulles fines, le nez est net , d’une belle intensité avec des parfums de viennoiseries ( brioche), de pommes, et des notes florales ( verveines), de la fraîcheur, de la tension dans une bouche très tonique, aux fruits éclatants, la finale, longiligne, est savoureuse, émoustillante, avec une belle minéralité calcaire en ultime sensation. Noté : 17

Champagne Gosset Brut Grand Millésime 1996

Le vin offre une robe jaune dorée agrémenté de bulles fines et nombreuses, le nez est expressif avec tout d’abord des arômes de fruits jaunes, accompagné des notes de poires et de pain grillé, la bouche est riche puissante, très vineuse en son milieu, les saveurs sont vivifiées par l’acidité inhérente au millésime, la finale est persistante, avec beaucoup de goût, intense, fraîche et minérale. Noté : 17


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines