Magazine Cuisine

Et si on repartait au bout du monde ?

Par Claudeoliviermarti
Et non, malheureusement point de voyage au bout du monde dans l’immédiat, je dois me contenter de voyager dans ma cuisine. C’est toujours mieux que rien! Et si nous nous promenions du côté de la Thaïlande pour changer ?
Fermez les yeux et imaginez la suite: Bangkok, il fait chaud, humide et il n'est que 9h du matin. Votre chemise colle déjà à la peau, mais qu'importe, le spectacle est magnifique! Vous êtes prêts à visiter un peu plus cette ville étrange et mystérieuse, remplie de secrets et de découvertes à chaque coin de rue. Des marchants ambulants vendent des fruits, des cafés frappés ou des plats tous les 20 mètres, que de choix! Les odeurs les plus diverses se marient, se mélangent, elles deviennent envoutantes. Un peu plus loin, des fleurs, des colliers de fleurs aux 1001 couleurs, des orchidées dans les arbres sacrés. Un moine boudisde avec sa toge orange et pourpre passe à côté de vous et sourit, un vrai sourire, amicale et bienveillant. Une petite faim, qu'à cela ne tienne, ce n'est pas le choix qui manque. Beaucoup de monde autour d'une petite roulotte, cela devient interessant. Vous vous approchez prudement et jetez un oeil pour voir ce que ces gens mangent. Une sorte de soupe, avec des crevettes. Le vendeur vous voit, sourit et vous propose une Tom yam...et voilà, on vous propose une soupe typique de Thaïlande! Un plat typique comme le pad thaï ou les différents currys. Je vous avais présenté l’autre incontournable, la Tom Kha Kai, soupe au lait de coco, galanga et citronnelle (entre autres).
Une soupe en plein été alors qu’il fait 28°C ? Oui, une soupe, mais pas une soupe de chalet (plat typique fribourgeois, composé de légumes, crème et macaroni, je vous en reparlerai cet automne), plutôt une sorte de potage agrémenté de quelques produits saveur et légers. Et ce n’est pas pour dire, mais il commence à faire cru sur nos terrasses le soir. Alors pourquoi ne pas se réchauffer avec cette recette ?
Tom Yam Kung (ต้มยำ) ou une petite soupe pas de chez nous mais drôlement bonne
------- Ingrédients (4 pers.) -------
8-12 crevettes décortiquées avec la queue
8dl de bouillons de légumes
200g de champignons (style Shiitake si possible, sinon champignons de Paris)
2 tiges de citronnelles
1 racine de galanga (2cm)
4càs de jus de citron vert
3càs de sauce de poisson (nam plaa)
Piments thaïs (facultatif)
2-3 feuilles de Combava (kaffir lime)
Coriandre fraiche pour décoration

---------- Préparation ----------
On trouve de plus en plus d’ingrédients asiatiques dans les grandes surfaces. Si ce n’est pas le cas, le galanga, la citronnelle ou les feuilles de Combava peuvent se trouver auprès de magasins asiatiques.
Laver puis essuyer les champignons (au besoin, couper un bout du pied) et les découper en morceaux.
Enlever la première couche de la citronnelle. Garder la partie blanche et tendre. Enlever la partie dure du bas. L' écraser en tapant dessus avec la main pour qu’elle développe bien ses arômes. La fendre en 2 puis découper finement à l’aide d’un bon couteau en biseau. Les morceaux se sépareront mieux et donneront plus de goût à la soupe. Réserver
Laver la racine de Galanga sous l’eau froide, couper les extrémités et la peler en la grattant sommairement à l’aide d’un couteau. Découper de fines rondelles. Le galanga a un goût assez piquant (un peu comme le poivre), à vous de doser selon votre tolérance au piquant. Même chose pour les piments thaïs: Les couper en deux et retirer les graines (attention, le faire avec des gants pour éviter des désagréments) .
Enlever la partie dure de la feuille de Combava (nervure centrale) à l’aide d’un petit couteau. Rouler les feuilles ensemble et les hacher très finement.
Faire chauffer le bouillon dans une grande casserole. Ajouter les champignons, la citronnelle, le Galanga, le piment et les feuilles hachées de Combava. Ajouter les crevettes et les faire cuire 3min. Assaisonner avec la sauce de poisson et le jus de citron. Goûter et rectifier si besoin l’assaisonnement. Servir dans des assiettes à soupe et parsemer quelques peluches de coriandre pour la décoration. Fermer les yeux et laisser vous entrainer par ces saveurs d’Asie!
---------- Bon appétit ----------
Vous étiez à Aurillac? Si oui et que vous étiez sous la grande tente le samedi matin, vous avez peut être dégusté ma version de cette soupe ;-) ! C'est simple, dépaysant à souhait, j'aime beaucoup ce plat leger et prêt en quelques minutes!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claudeoliviermarti 3926 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines