Magazine Cuisine

Du soleil dans les verres !

Par Maigremont

A force de cotoyer le mauvais temps qui règne en Normandie (grisaille, froid...), on s'est décidé avec les Maigremont d'aborder un thème estival ce mois-ci : la Provence. Rien qu'à évoquer cette dégustation au moment du vote démocratique, le morale des troupes est à la hausse.

Pas d'exclusion : seulement des vins provenant de la région Provence et dans les 3 couleurs, à l'aveugle, comme d'habitude.

Mais avant de commencer, un vin hors thème, qui sera servi pour une fête familiale de Luc : on connaît déjà la maison, c'est le Domaine du Nouveau Monde. Ici, c'est un VDP d'Oc 2007 cuvée "Carabènes". C'est la version syrah 100 % du domaine. Et bien c'est encore conforme à ce que "le Nouveau Monde" fait d'habitude : c'est bien fait, c'est bon. La matière est sérieuse (peut-être un chouille trop extraite ?), typée syrah (épice, violette, poivre), encore un peu juvénile. C'est même assez long. Le prix est toujours aussi attractif : autour de 6 €.


On entre dans le thème.
Premier vin, c'est un rosé. Nez de pêche de vigne assez agréable. En bouche par contre, ça se gâte : c'est amer, c'est pas bon, de l'avis général. Désolé. C'est un Côtes de Provence 2007 de Jean Valestrel "Cuvée Prestige".

Petite erreur de casting, c'est un blanc qui se présente ensuite. Nez franc d'agrumes, de nougat blanc avec des notes boisées légères et de pin des Landes. La bouche offre un fruit intéressant, avec pas mal de gras et une acidité agréable et soutenue. Belle persistance. C'est un Cassis 2006 La Badiane "Deux Soeurs" de Jean-Luc Poinsot. Bien

9
 
10
 
8

Au tour des rouges.
Le nez est peu attirant et évoque le pneu brulé. La bouche est sur la même tonalité avec en plus  quelques notes de cuir et une certaine chaleur. Pas bon + ce Coteaux D'Aix en Provence 2006 du domaine l'Oppidum des Cauvins.

Rouge sang caractérise le vin suivant. Le nez est sympa sur des notes vanillées, de fraise écrasée et épicée. La  bouche est chaleureuse, un peu dissociée avec une finale qui s'équilibre sur l'amertume. C'est jeune, trop jeune. A revoir dans quelques années ce Côtes de Provence 2005 Rimauresq.

6
 
5
 
3

Autre vin. La robe possède des reflets orangés. Son nez mur est très agréable, profond avec de beaux arômes de fruits compotés et un soupçon d'élevage. La bouche est encore une fois mure, tendue avec beaucoup d'équilibre et de fraîcheur, malgré la sensation que le millésime qui a vu naître ce vin fût très solaire. Un Bandol 2003 du Château de Pibarnon que l'on souhaiterait croiser de nouveau et qui affiche une belle fraîcheur pour ce millésime réputé chaud.

Nez levurien (pomme) légèrement oxidatif, rien d'emballant. La bouche est mure, dotée d'une forte acidité et pas mal d'alcool. Pas bon. C'est un Côtes de Provence 2001 Clos Cibonne (cépage Tibouren).

Couleur profonde, dense. Nez puissant de fruits noirs, avec un peu d'animal, garigue et thym. Vin plein grâce à une bouche mure, épicée avec un fil végétal. Belle longueur. On devine ici un beau potentiel de garde. Très bien. C'est un Bandol 2004 du Domaine Lafran-Veyrolles "cuvée Spéciale"

La couleur de notre avant dernier est violacée. Son nez est assez simple, linéaire, marqué par la fraise. La bouche est presque légère, mure encore, très fruits avec une sensation sucrée. Un vin simple, bien fait et agréable. C'est encore un Côtes de Provence 2004 du Château de Roquefort, "les Mûres".

7
 
4
 
12

Et voici le dernier. Sa couleur est plus évoluée que les autres, elle est rouge tuilée. Le nez offre de délicats arômes patinés et évolués de rose, minéral. La bouche se montre arrondie, mure et une finale qui sèche un peu. On termine sur un agréable Bandol 1999, domaine Barthès, que l'âge a su faire vieillir, peut-être un peu vite.


Une dégustation sur fond de cigales, qui voit Lafran-Veyrolles et Pibarnon dominer leur sujet. A noter presque à chaque fois une matière bien mure. Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, les vins jeunes ne se sont montrés trop tanniques.

Avec ça, qu'est-ce qu'on mange ?

1

Des petits toasts de tapenade, anchoïade,
caviar de tomate et brandade de morue

Une daube Provençale

11

2

et une tarte framboise/noisette, sorbet à la mure

Ajouter le blog de Maigremont à vos favoris

Retour à la page d'accueil


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maigremont 849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines