Magazine Cuisine

Repas de fêtes (7)

Par Daniel Sériot

Pour accompagner divers desserts à base de chocolats et de café ( des bûches  et d’autres pâtisseries " maison"), nous aurions pu nous contenter d’un verre d’eau, car les autres plats avaient été suffisamment « arrosés », mais comme personne ne prenait la route, j’ai ouvert un Maury qui dormait dans la cave, et que m’avait offert un des convives, il y a quelques mois, l’accord a été plaisant, d’autant plus que le vin ne montrait aucune sensation d’alcool appuyé.

Buche2

Mas Amiel : Vintage 2005

La robe est foncée, brillante, avec des reflets de couleur cerise à carmin, le nez est intense, et d’une séduction totale, avec des parfums kaléidoscopiques de cerises noires de moka, de chocolat noir, de figues rôties, de cannelle, d’herbes séchées, etc.…, pas d’arrogance dans la trame tannique, bien maîtrisée, et aux grains polis, mais de la puissance, de la chair, une expression aromatique intense et complexe qui se prolonge dans une finale longue, élégante, soutenue, d’un bel équilibre, aux saveurs d’une exquise gourmandise, sans sensation d’alcool. Noté 17


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines