Magazine Cuisine

Les Grands Teppes, nu intégral!

Par Olif
IMGP5550.JPG
Ça va faire un bail qu'il n'y a pas eu de billet au sujet de l'ami Fanfan Ganevat, les groupies vont se languir! Celui-ci n'est pas à proprement parler du réchauffé, il a été promis de longue date. Juste un peu de retard à l'allumage pour cause d'hiver précoce et soutenu, riche en événements de tous genres. Promesse finalement tenue, car ce blog n'est en aucun cas politique.
Pour cette dégustation intégrale des vins produits sur ce fabuleux coteau des Grands Teppes par Fanfan, point de fioriture! Mise à nu complète! Absence totale d'humour, de second degré, à fortiori de troisième. Aucun jeu de mots débile, de calembour grossier, aucune licence poétique. Du compte-rendu brut de chez brut, apte à satisfaire l'amateur de commentaires exigeants et uniquement l'amateur de commentaires exigeants. Je m'en excuse par avance auprès de tous ceux, que je sais nombreux, qui ne viennent ici que pour s'en payer une tranche, c'est si bon de rire, par les temps de crise qui courrent. Mais il est des choses parfois si sérieuses que la décence nous interdit de nous en moquer. Un grand terroir et un grand vin du Jura font partie de ces choses-là. Oui, ça existe et je connais des vignerons dans toutes les appellations, y compris les voisines les plus prestigieuses, qui feraient bien de s'inspirer de cette façon de travailler, du sol à la cave. Le premier qui rigole aura d'ailleurs affaire à moi. Ami lecteur amateur de bons mots, belle lectrice amatrice de mon style enjoué, passe ton chemin pour cette fois. Reviens un jour prochain, je te promets de ne plus me laisser aller à me prendre au sérieux.
Bon, j'en étais où, déjà? Les Grands Teppes, nu intégral! Ah! oui!
Cette verticale est totalement inédite, si ce n'est une première tentative avortée en septembre 2008 (abandon à une encâblure du millésime 2000, pour cause de gosier qui baignait). C'est une exclusivité ©leblogdolif, il faut bien se faire mousser un peu de temps en temps. Le millésime 2001 est totalement épuisé au domaine, les deux échantillons en bouteilles ont gracieusement été fournis sur la cave personnelle de Philippe Bouvret par Epicuréa Poligny, là où il y a du bon vin au pays du Comté d'en bas.
Les Grands Teppes, c'est donc un lieu-dit initialement constitué de friches, que l'arrière grand-père Ganevat a totalement défriché pour y planter de la vigne. Une vigne à la campagne, perdue au milieu des champs, propriété monopole de Fanfan. La dégustation, elle, a eu lieu à la montagne, juste avant l'arrivée de la neige. Les vins ont été goûtés au décours d'un repas préparé par l'alchimiste pontissalien, jadis narré ici. Tous les vins sont présentés en magnums, à l'exception des millésimes 2001 et 1999, deux bouteilles étant néanmoins nécessaires pour le service.
C'est parti mon kiki!
- Côtes du Jura Grands Teppes Vieilles Vignes 2006: d'une manière générale, les blancs 2006 de Fanfan possèdent une droiture et une pureté aromatique extraordinaire. Le terroir trace à merveille, révélant ici une grande profondeur, avec de l'enveloppe et du gras sur un fruit très net. De la chair et de la vie, qui promettent de grandes émotions dans longtemps.
- Côtes du Jura Grands Teppes Vieilles Vignes 2005: ce n'est pas celui qui goûte le mieux, richesse du millésime oblige. Petite note fugace pas très nette au premier nez (réduction?) et bouche un peu "too much" à ce stade. A attendre et revoir, sans grande inquiétude toutefois, il y a de la matière!
- Côtes du Jura Grands Teppes Vieilles Vignes 2004: net et droit, frais, minéral, tendu, finale salivante, un vin d'une grande pureté qui goûte merveilleusement ce soir-là.
- Côtes du Jura Grands Teppes Vieilles Vignes 2003: riche, avec de l'alcool et de la rondeur, il garde de la fraicheur avec une grande longueur et sa belle finale acidulée. Un style puissant, mais au final, un vin qui n'est pas écrasé par le millésime.
- Côtes du Jura Grands Teppes Vieilles Vignes 2001: on saute artificiellement un millésime, pour se consacrer à celui qui devrait être le plus faible de toute la série, météo calamiteuse oblige. Et pourtant! Il ne titre que 11,5° mais quelle complexité! Anis, fenouil, coing parmi des arômes très mûrs. Il n'a passé que 12 mois en fût (contre 24 habituellement), mais l'élevage l'a magnifié.
- Côtes du Jura Grands Teppes Vieilles Vignes 2002: un des sommets de la dégustation, l'un des vins le plus abouti. Dans un registre de fruits exotiques et d'agrumes, avec des arômes de fruits de la passion parfaitement nets, la bouche possède du gras et de la tension, ciselée admirablement. Bravo Fanfan!
- Côtes du Jura Grands Teppes Vieilles Vignes 2000: le millésime de la rupture, avec pour la première fois, l'apparition d'une bouteille lourde bourguignonne, en remplacement de la Jura traditionnelle. Pourtant, la vinification fut classique, à la façon du grand-père, 48 mois sur lies fines. Beurre, amande grillée, noisette, de la droiture et une grande acidité. Un volume impressionnant et un caractère qui semble inaltérable dans le temps.
- Côtes du Jura Grands Teppes Vieilles Vignes 1999: le premier millésime vinifié par Fanfan au domaine. 60 mois de fût! Il possède déjà toute la trame du terroir, du gras sur une belle tension acide. Le début d'une grande aventure!
Une nouvelle fois, les années paires triomphent, par leur structure, leur minéralité, leur buvabilité. 2002, 2006, 2004, 2000 (dans cet ordre-là en ce qui me concerne) se tiennent dans un mouchoir, la préférence allant à l'un ou à l'autre selon le style de vin que l'on aime. 2005 à revoir (mais quel potentiel!), 2001, 1999 et 2003 cloturent la marche, mais tout le monde est largement au-dessus de la moyenne, pas si éloigné que cela l'un de l'autre.
Les Grands Teppes, un terroir, un vin, un vigneron, que du bon!
Olif
P.S.: la renommée de Fanfan est désormais telle qu'il fait partie des 4 vignerons jurassiens invités à la grande journée Beaujoloise du 20 avril. Ils ont bon goût, les Beaujolois, et il ne vont pas s'embêter!
Sans+titre+2.JPG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olif 14817 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines