Magazine Cuisine

Graves et Pessac Léognan 2008 (1)

Par Daniel Sériot

Graves et Pessac Léognan (rouge)

La dégustation de cette appellation a été fort plaisante, d’autant plus qu’elle s’est déroulé le matin à partir de 9 heures 30. Une dégustation qui montre une bonne homogénéité d’ensemble, sans grande surprise, mais avec toujours ce fil directeur qui caractérise le millésime 2008 : obtenir des maturités totales suffisantes.

Graves

De Chantegrive

Le nez évoque la cerises fraîche, avec des notes un peu toastés, l’attaque est souple, avec des sensations progressives en petites touches, les tannins sont un peu plus fermes en milieu de bouche, la finale de longueur normale, offre des saveurs de fruits assez expressifs, finement charnus. Noté 87-88

Ferrande

Des fruits assez plaisants à l’olfaction, avec une matière assez tendre, des tannins qui se durcissent un peu, dès le milieu de bouche, une finale de longueur moyenne, avec des fruits un peu ternis par l’élevage. Noté 86-87

Rahoul

L’olfaction associe des arômes de cassis et de chêne un peu toasté, l’attaque est nette avec un vin assez tendre dans sa configuration  générale, des fruits assez agréables, un centre un peu linéaire, et une finale, avec du goût mais de longueur moyenne. Noté 87-88

Pessac Léognan

Bouscaut

Le nez est assez fermé, avec des arômes discrets de petits fruits rouges, de la fraicheur, et des arômes de cerises, en attaque, des tannins, au toucher assez velouté, un milieu de bouche, avec un corps élégant, normalement constitué, une finale fraîche, assez juteuse et fruité, de longueur normale. Noté 88-90

Carbonnieux

Nez frais floral, et des notes de chênes, un vin assez tonique en entrée de bouche, avec un grain tannique assez bien enrobé, mais avec, sous jacent, une trame assez ferme, qui va bien charpenter le vin, dans un milieu de bouche plutôt plein, des fruits mûrs, une finale persistante, fruitée, d’une bonne intensité. Noté 89-91

Domaine de Chevalier

Belle netteté aromatique, dans un nez qui exprime des arômes de cassis et de mûres écrasée, et des notes de fumée, de l’élégance dans cette entrée de bouche, aux tannins fins, et veloutés, les sensations sont ascendantes, les fruits sont purs, de la chair, beaucoup de présence, sans perdre la finesse tactile dans le milieu de bouche, la finale est équilibrée, florale, fraîche, étirée , aux fruits juteux. Noté 92-93+

De Fieuzal

Nez un peu discret de fruits mûrs, avec un cassis dominant, l’attaque est plutôt souple mais le vin s’étoffe en montant progressivement en milieu de bouche, assez charnu, au corps fuselé, la finale d’une bonne persistance, est délicate avec des fruits assez purs, tramé avec un grain assez velouté. Noté 89-91


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines