Magazine Cuisine

Une dégustation à Puisseguin (3)

Par Daniel Sériot

La série commentée ce soir est remarquable. Sont ce les bienfaits de la biodynamie, une parfaite connaissance des terroirs, une interprétation optimale du millésime, je devrais dire de chaque millésime ?

Il se pourrait que ce soit, tout simplement la conjonction des trois facteurs, je souhaite à tout amateur de Chardonnay de pouvoir goûter et boire de tels vins, et en particulier le deuxième vin commenté aujourd’hui.

Puligny Montrachet Anne Claude Leflaive Clavoillons 2004

La robe est légèrement dorée, le nez est encore nettement réduit, avec sous jacent des arômes de fruits blancs et des notes florales, la bouche est dynamique, avec des fruits avenants (agrumes variés), beaucoup de présence et d'énergie dans le milieu de bouche, d’une grande fraîcheur, la finale est persistante, avec de beaux amers (agrumes), saline, et des sensations de pierres concassées Noté 17

Puligny Montrachet Anne Claude Leflaive Les Pucelles 2002

La robe est finement dorée, le nez est fermé, mais finit par révéler des parfums de citrons, et des notes miellées. Quelle bouche !!!Délicate, d’une grande douceur tactile, fluide, au sens noble du terme, précise, avec une chaire fine et dense, une sensation de continuité éblouissante, une richesse sans esbroufe, d’un naturel confondant, la longue finale, d’une grande fraicheur est intense, déjà complexe dans sa palette aromatique ; très saline, sensuelle…

Grand vin. Noté 18 (en tenant compte de son avenir)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines