Magazine Cuisine

Deux superbes vins du Sud

Par Daniel Sériot

Comme c’est agréable d’avoir de bons copains!!!! Le premier vin commenté a été dégusté avec un des mes amis qui vinifie dans une propriété de Saint Emilion, et qui souhaitait avoir mon avis, encore que  je ne sois pas si sûr qu’il en ait vraiment besoin…

La seconde bouteille a été ouverte à l’Envers du Décor à Saint Emilion (très belle carte des vins) avec un autre producteur de Saint Emilion, qui désirait « visiter » d’autres vignobles que ceux de Bordeaux.

Quant à mes Montcalmès 2004, ils dorment tranquillement dans ma cave, en attendant une dégustation à l’aveugle des vins du Languedoc.

Côtes du Roussillon-Villages  Calvet Thunevin  Hugo  2002

La robe est noire, profonde au cœur du verre, avec des reflets de couleur sanguine à pourpre, le nez est intense, parfumé et complexe avec des arômes de viande grillée, de fumée, de pruneaux, de cerises kirschées, d’ herbes méditerranéennes, et des notes de moka et de café, l’entrée en bouche est sphérique, avec de beaux tannins fins, au toucher soyeux, le vin prend de la puissance et de l’étoffe en montant vers le palais, avec un milieu aux fruits très purs , charnu, et très plein , la longue finale est opulente , savoureuse, avec une acidité gustative suffisante pour laisser une sensation d’un parfait équilibre, malgré la richesse en alcool. Un très beau vin  Noté 16,5* (il est nécessaire de bien ajuster la température de service)

Coteaux du Languedoc  Domaine de Montcalmès  2004

La robe est foncée, avec des reflets de couleur pourpre, le nez ,encore un peu fermé, est délicat et fin, après aération, avec des arômes floraux ( violettes et roses ), de fruits frais ( cerises et cassis), et des notes épicées, la bouche est superbement construite, ronde et suave ,en entrée, les tannins sont très fins et serrés, le toucher est soyeux, cette caractéristique perdurera au long de la dégustation ( avantage acquis !!! ), de très belles saveurs de fruits variés et mûrs, soulignent un milieu de bouche , charnu, sans arrogance, mais avec une présence…. toute naturelle, la finale persistante, est intense, subtile , précise , d’une équilibre remarquable ; Un vin superbe. Noté 17


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines