Magazine Cuisine

Noces d'argent

Par Bobosse92
Autour d'un buffet froid et de quelques amis et membres de la famille, venus fêter dignement nos 25 ans de mariage, nous avons, comme il se doit, dégusté quelques vins. Quelques notes de dégustation retranscrites de mémoire (pas facile de prendre des notes lorsqu'il y a plus de 40 personnes dans une salle).Chablis, Premier Cru Les Fourchaumes, l’Homme Mort 2002, La Chablisienne : Nez très élégant, frais et minéral. Bouche fine, sur la poudre de craie avec une belle charpente. Assez long en bouche. Un vin à son apogée. BIENSaint Aubin, Premier Cru En Remilly 2007, Françoise et Denis Clair : Nez floral et légèrement salin. Bouche fraîche, assez vive, tenue par une acidité qui demande (encore) à sa fondre. Touches mentholées agréables. ASSEZ BIENPernand-Vergelesses, Premier Cru Le Clos du Village 2004, domaine Rapet Père et fils : Au nez, association entre charpente et minéralité. Bouche à l’avenant, qui développe sa complexité, entre minéralité, charpente, légère salinité et fraicheur. Très long en bouche. TRES BIENGivry, Premier Cru Clos Salomon (monopole) 2004, domaine du Clos Salomon (Ludovic du Gardin Perrotto) : Nez sur les pruneaux à l’alcool. En bouche, belle puissante aromatique alliée à un côté confit, presque compoté mais sans lourdeur. Remarquable persistance en bouche. Une très belle surprise que ce vin. TRES BIENBeaune, Premier Cru Cent Vignes 2004, domaine René Monnier : nez assez végétal. Bouche un peu décharnée, sans trop de caractère ni de personnalité. Manque évident de maturité. Assez court. MOYENGraves, château Chantegrive 2002 : Nez grillé et sur les fruits noirs. En bouche, un vin assez rond, qui merlote. Beau fruité croquant, légèrement sucré. Finale très agréable, légèrement poivronnée. BIENHaut-Médoc cru Bourgeois, château Citran 2002 : Un supplément de structure, de finesse et de complexité par rapport au précédent. Bouche bien structurée, tenue par une acidité sans aspérité. belle rémanence, fraîche et puissante. BIEN PLUSCoteaux du Layon Faye d’Anjou 2006, château de Bois Brinçon : Floral au nez, avec une touche de chevrefeuille et de thé. Bouche alliant la fraicheur et la sucrosité du chenin. Malgré sa jeunesse, aucune astringence ni raideur. Belle finale qui reste fraîche. Bel accord avec les fruits rouges (fraises à la meringue, coulis de framboise) du dessert. BIEN PLUSSaussignac, Cuvée Cécile 2000, domaine du Cantonnet : Nez sur le zan et quelques notes de botrytis (roti, abricot). Bouche douce-amère, pour un vin qui a commencé à manger ses sucres. Un peu court en finale. BIENReveil un peu difficile ce matin pour un retour tranquille dans la capitale en début d'après-midi. Diette pour toute la semaine (en attendant de nouvelles festivités ce prochain week-end).Bruno

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bobosse92 1455 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines