Magazine Cuisine

L'Acajou

Par Toinard

L'AcajouL’Acajou. 2 Miam sur 5.

Des cheveux en bataille, une barbe de trois jours, une bouille de jeunot, Jean Imbert, installé depuis 2004 à l’âge de 23 ans, tient toujours la barre de son Acajou, table acclamée ici même il y a deux ans. Le cadre était tout ce qu’il y a de pépère, très 16e bourgeois mais pas bohème. L’Acajou nouveau est donc arrivé sans crier gare. Une large et longue table d’hôtes d’une vingtaine de couverts prolongée d’un salon tout de blanc vêtu décoré d’une unique photo de femmes…disons, dévêtues. Jean serait-il excité par son nouveau décor, accaparé par l’afflux d’une nouvelle clientèle attirée notamment par la terrasse ? Toujours est-il que nous n’avons pas retrouvé le peps du trentenaire même si ses propositions restent dans l’esprit toujours aussi innovantes. Cuissons approximatives, assaisonnements sévères, couverts inappropriés. Même le grand classique de la maison, le tourteau et son œuf mollet n’était pas à la fête. Un blanc d’œuf encore gélatineux peut vous faire tourner de l’œil. Rouget et maquereau posés sur un tartare de légumes avaient perdu tout espoir d’embaumer vos papilles de leurs parfums par la trop forte présence d’herbes. Quant à la pintade, si l’on peut vanter son moelleux, on reste circonspect devant le risotto trop liquide qui l’accompagne. Heureusement, le millefeuille pain d’épices, pomme Granny, mascarpone et vanille emportait tous les suffrages malgré une dégustation à la cuillère qui n’est pas des plus faciles.

35 bis, rue Jean de la Fontaine. 16e. Tél. : 01 42 88 04 47. Menu : 19 € (au déjeuner). Carte : de 31 à 59 €. Fermé samedi midi et dimanche soir. M° : Jasmin.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Toinard 575 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine