Magazine Cuisine

Gougères à la sauge et au gorgonzola

Par Vibi
Gougères à la sauge et au gorgonzola
La région de Bourgogne se trouve au sud-est de Paris, en France. Elle est certainement mieux connue pour sa production vinicole; certains des meilleurs vins du monde, tels que les Chablis, les Macons et les Beaujolais, sont originaires de Bourgogne. On attribue un caractère distinctif à la plupart des vins de cette région, d’ailleurs plusieurs commandent un prix très élevé. Mais il y a bien plus à la région bourguignonne que le grand vin. Elle a une histoire fascinante qui se caractérise surtout par son indépendance qui dura jusqu’au 17e siècle. Au Moyen-Âge, alors que la Bourgogne était un duché, elle était plus riche que le royaume de France lui-même. Pendant la Guerre de Cent Ans, les Bourguignons se sont alliés aux Anglais contre la France; se sont eux qui capturèrent Jeanne d’Arc et qui la vendirent aux Anglais, qui la brûlèrent au bûché. Ce n’est pas avant le 17e siècle que les vestiges de cet empire, retournèrent aux mains des Français. Les plus notables sites historiques bâtis cette époques sont sans contredits: Fontenay, Vézelay et Pontigny. Mais la Bourgogne est aussi devenue une destination touristique très populaire grâce à la beauté de ses panoramas. La campagne bourguignonne qui regorge de prés et de boisés parsemés de lopins cultivés à la paysanne, offre des scènes pastorales qu'on ne peut plus bucoliques. Niché dans la courbe d’une rivière, le village de Sémur-en-Auxois est un endroit particulièrement charmant, on dit même qu’il aurait été fondé par Hercule lui-même. Mais on y trouve aussi de très belles et grandes villes comme Auxerre et toutes celles associées aux grands noms des vins. Assis à l’ombre des arbres sur les terrasses de leurs cafés, grignotant une nonnette ou une gougère, on constate que la plupart des villes ont de très intéressantes places historiques et de nombreuses maisons médiévales qui ne manquent pas de rappeler le riche passé de la Bourgogne. Un peu plus au sud, il est impératif de visiter l’Hotel-Dieu à Beaune, un hôpital médiéval qui est non seulement fascinant par son architecture, mais aussi par la nature même de sa visite. Dans l’ouest on retrouve le parc naturel régional du Morvan, plus montagneux que le reste de la Bourgogne ainsi, plus populaire auprès des cyclistes et randonneurs. Un site qu’il est aussi important de souligner, est celui de Guedelon. Un grand projet de construction qui vise à ériger un château avec exactement les mêmes techniques et matériaux utilisés il y a 500 ans. Il est fascinant de regarder cette construction prendre forme et d’observer les artisans façonner les matériaux du projet qui prendra certainement une décennie à achever. Parmi les différents villages de Bourgogne, plusieurs sont classés «Plus beau village de France», d’autres superbes, situés en bordure de rivière ou de canal, sont la raison pour laquelle beaucoup de visiteurs choisissent de visiter la Bourgogne en péniche. En passant par le canal de Bourgogne et celui de Nivernais, on s’assure une façon calme et relaxante de ne rien manquer de tout cet extraordinaire charme français.
  • ½ t. eau
  • 3 c. à table beurre
  • Pincée de sel
  • ½ t. farine
  • 2 œufs
  • 1 c. à thé sauge
  • ¼ t. gorgonzola émietté
Dans une casserole, faire chauffer l’eau, le beurre et le sel sur un feu modéré et sans faire bouillir.
Lorsque le beurre est fondu, ajouter la farine d’un coup et mélanger sans arrêt jusqu'à ce que la pâte forme une boule qui se décolle des parois de la casserole.
Retirer du feu et ajouter les œufs un à la fois en battant au batteur électrique après chaque addition, de façon à n’ajouter le deuxième œuf seulement lorsque le premier sera bien incorporé.
Ajouter la sauge et le gorgonzola à cet appareil, mélanger doucement.
Disposer la pâte obtenue par cuillérées, sur une plaque de cuisson préalablement tapissée de papier parchemin, en prenant soin de laisser au moins 1’’ entre chaque gougère (créer des gougères d’environ 1.5’’ de diamètre; utiliser une poche à douille si désiré).
Faire cuire au four sur la grille du centre, à 400° pendant 10 minutes sans ouvrir la porte du four, puis à 375° pendant 15 minutes supplémentaires.
Aussitôt sorties du four, piquer les gougères d’une brochette ou d’un cure-dent, afin d’en laisser s’échapper la vapeur et laisser les gougères tiédir en perdant pas leur extérieur croustillant.
Au moment de les consommer, si les gougères ne sont plus assez croustillantes, les passer au four à 375°, pendant 3 minutes seulement.
*Donne environ une vingtaine de gougères moyennes ou le double de petites.
Source : Cookin’ Canuck
IMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines