Magazine Cuisine

Les Madeleines de Dax (40)

Par Toinard

Les Madeleines de Dax (40)

Beaucoup d'artisans des métiers de bouche, qu'ils soient pâtissiers, boulangers, crémiers, bouchers ou charcutiers, proposent dans leurs boutiques une ou plusieurs spécialités. Seulement, cette spécialité se niche au milieu de produits plus traditionnels. Prenons le cas d'un pâtissier qui fabriquerait un "croquant". Ce dernier serait vendu aux côtés de Religieuses, de tartes aux pommes et autres Financiers. Il est en revanche plus rare de pousser la porte d'un artisan qui ne vendrait qu'une seule spécialité. C'est le cas de la maison Cazelle à Dax, unique fabricant de la Madeleine de Dax. Dans cette boutique dont les murs sont ornés de boîtes bleues ou roses, ne cherchez pas un bonbon, une pâtisserie ou une dragée, il n'y a rien d'autre que des madeleines et encore, on ne les voit pas immédiatement puisqu'elles sont cachées sous des draps blancs.

A l'instar des macarons, il existe en France, différentes recettes de madeleines. La plus connue est celle de Commercy dans la Meuse. L'histoire raconte qu'en 1755, en Lorraine, à la table du Roi Stanislas, une jeune servante prénommée Madeleine prépara au pied levé ce qu’elle avait l’habitude de concocter pour les jours de fête à Commercy. Ravi, le roi lui demanda le nom de cette spécialité. Cette dernière ne le sachant pas, le roi décida qu’elle porterait désormais le nom de Madeleine de Commercy. Non loin de là, la ville de Stenay possède également une recette de madeleine qui aurait été créée pour rendre hommage à cette servante originaire de Stenay.

Appréciée nature, la madeleine peut aussi être recouverte de chocolat, préparée avec quelques zestes


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toinard 575 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine