Magazine Cuisine

°coquillage & crustacé°°° Acte II°

Par Cendrine

Suite des aventures de bidouilles & tambouilles en Bretagne, ou comment ne pas avoir l'air ridicule lors d'un dîner en société quand le sujet fatidique des tourteaux est entamé...

  • les tourteaux et araignées
    Ces petites bêtes là sont peu féroces et parait-il (ben oui, on est arrivé trop tard pour les trouver, la mer remontait vite...) très dociles et faciles à attraper. En tout cas celui acheter chez le mareyeur a été bien sage et a rempli toutes ses promesses... Alors dernière chose à savoir, la femelle contient du corail à l'intérieur et elle se reconnait car ellequand on l'as retourne elle a un plastron très large, destiné à recevoir les oeufs. Le mâle possède un petit plastron et pas de corail.
    Pour garder les gros crustacés vivants (tourteau, araignée, homard), il suffit de les mettre dans le bac à légumes en bas du réfrigérateur et de les recouvrir d'un torchon bien mouillé. Ils peuvent être maintenus comme ça (certes, un peu endormis) pendant 3 jours. La preuve étant que l'on a fait le voyage de retour Quiberon/Metz avec nos nouveaux amis Pince-mi et Pince-moi (les deux bestioles du deuxième paragraphe) vivants. Et croyez-moi, ils étaient en bonne forme à l'arrivée. Pour ce faire: Dans une cagette, on met des blocs de glace (ceux des glacières), on recouvre d'un torchon mouillé, on y dépose les bêtes, on les recouvre de 2 voir de 3 serviettes de plages mouillées. Le tout étant mis dans un sac poubelle, dans l'habitacle de la voiture (et surtout pas dans le coffre), sur le plancher à proximité d'une bouche de climatisation et voilà.
    Pour les cuire et pour que leurs pates ne se décrochent pas, les commencer à froid dans de l'eau salée et compter 15 minutes à compter de l'ébullition. Attendre qu'il refroidissent et les réserver au frais avant de les déguster avec de la mayo, par exemple.
    La question qui taraude toute personne sensée vivant sur le continent et très très loin d'une mer ou d'un océan (non n'insites pas! la Madine, c'est pas la mer!), c'est mais qu'est-ce qu'on mange la dedans... dans le tourteau, biensûr il y a les pinces (moi je les garde pour la fin, parce que c'est le meilleur), mais il y a aussi l'intérieur de toutes les petites pattes fines (en utilisant un casse noix et des lames de couteaux pointus, on y arrive très bien!), mais il y a aussi l'intérieur à manger, c'est remplir de crème brune très bonne et de corail bien rouge pour les femelles! Pour ouvrir la bête, il faut tirer d'une main et de l'autre respectivement la carapace et la queue du tourteau (je suis pas sûre d'être claire là? T'y vas à la sauvege, avec un marteau et forcément t'y arriveras!). Pour l'araignée, c'est un peu pareil, sauf que dans les petites pattes, il n' y a pas grand chose!

tourteau_et_araign_e_160809

tourteau_160809
araign_e_160809

  • les homards
    Le roi de l'océan, en tout cas vu son prix sur l'étal, il en est au moins le prince! Le homard breton est la fine fleur du homard et le luxe des crustacés. Le homard breton est noir avec de nombreux reflets bleus; il devient rouge après cuisson (magie!). Les femelles comportant le corail se reconnaissent car l'envers de leur queue est bien concave permettant d'accueiullir les oeufs pour la reproduction.
    Il se maintient en vie 2 à 3 jours comme pour le tourteau et se cuisine dans un court-bouillon à ébullition. Dès la reprise de l'ébulition, on compte 15 minutes pour des homards d'à peu près 500g/pièce, des homards portions! On les rafraichit et on les réserve au frais pour les déguster froids.
    La question fatidique.... qu'est-ce qu'on mange la dedans? Les pinces (evidemment) et surtout la queue (elle se défait comme une crevette mais géante, c'est plus pratique!). L'intérieur est également rempli de crème brune et éventuellement de corail (si c'est une femelle), mais à vrai, ces deux derniers trucs sont beaucoup moins goûteux que dans le tourteau.

 

homard_160809

homard_1_160809

  • les huitres
    Alors j'ai découvert, qu'il a y avait fulltitude de sortes d'huîtres... moi qui croyais qu'il n'y avait que la n°2, la n°3, la n°4, etc... Et bien non ça c'était seulement la taille et c'est valable pour tous les types d'huîtres. Il y en a, notamment, une qui s'appelle la Belon et c'est une huitre plate et oui, les autres sont creuses (si, si regardez bien, ça se voit!). Il s'agit donc d'une huitre sauvage, qui pousse (?) directement sur le sable dans la mer, contrairement aux autres qui s'accrochent aux rochers (quand ce n'est pas le contraire), elles sont donc posées à même le sable et facilement repérables à marée basse. Bon évidemment, vous vous dites ça c'est la théorie et vous auriez raison, parce qu'en pratique, c'est beaucoup moins simple que ça de les repérer (surtout pour moi, spécialiste de la pêches des huitres déjà ouvertes...) en fait rien ne ressemble moins à une huitre qu'une huitre et c'est la que cela se complique. Bref la pêche n'a pas été miraculeuse, malgré des coefficients de marées exceptionnels, 6 petites huitres pour Mr Kroutch et 0 pour moi (je vous l'avez dit, pas douée). Heureusement que le breton est plutôt sympathique et généreux, car nous sommes repartis en plus avec 6 grosses huitres à manger chaudes.... du coup association d'idées oblige (et frigo de vacancier pratiquement vide), huitre/Bretagne, Bretagne/cidre, cidre/crème et hop et hop, un fond de gruyère dans le frigo et le tour est joué!

grande_mar_e_160809

Huitres gratinées au cidre
pour 2 personnes
6 grosses huitres, 6 càs de cidre brut, poivre, 3 càs de crème liquide, 3 càs de gruyère râpé.

Préchauffer le grill du four 10 minutes. Ouvrir les huîtres (où les faire ouvrir par un homme fort et volontaire), verser dans chacune 1 càs de cidre, 1 càc de crème, poivrer généreusement et saupoudrer de gruyère râpé. Enfourner sous le grill pendant 8 à 10 minutes, en fonction de la taille des huitres.

huitre_gratin_e_1_160809

Les +:

  • Verdict: Association absolumment délicieuse, contrairement à ce que je pensais trouver, le goût du cidre est bien présent.

  • Pour en faire un plat un peu plus festif, on peut remplacer le cidre par du champagne.

  • On peut également, changer de fromage avec du bleu ou même une persillade faite d'ail et de persil hachés. Attention, pensez à ne pas saler toutes préparation à base de produits de la mer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cendrine 61 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines