Magazine Cuisine

Une dégustation éclectique (4)

Par Daniel Sériot

Quand on vit en Gironde, même si la dégustation est éclectique, mettre quelques bouteilles de Bordeaux est  incontournable, ce qui permet de nous livrer avec plaisir, à la dégustation à l’aveugle par paire.

La première paire proposée concerne deux vins de la Rive Droite, et une fois de plus des bouteilles assez différentes de celles des mêmes vins goûtés dans l’année précédente. C’est désormais une quasi habitude, il faudra s’y faire!!!! 

Saint Emilion Grand Cru Classé   :  Pavie-Decesse 1990

La robe de profondeur moyenne, est de couleur rubis sans trace notoire d’évolution, le nez est frais , mais un peu végétal ( sensation de poivrons rouges), de prime abord, puis laisse apparaître des arômes fruités de cerise et de prunes, la bouche est fraîche, d’une bonne consistance,avec toujours des saveurs un peu végétales associés à des fruits rouges plus croquants que bien mûrs, les tannins assez souples et enveloppés se rigidifient en milieu de bouche, donnant une structure un peu ferme et droite, la finale est assez longiligne , avec des flaveurs de fruits rouges accompagnées de notes végétales, légère sensation calcaire en fin de bouche. Une bouteille loin du niveau de celle dégustée en Juillet 2006 Noté : 14,5

Saint Emilion Grand Cru Classé Pavie-Macquin 1990

La robe est assez foncée, plus profonde que celle de Pavie Decesse de couleur grenat, avec des notes d’évolutions (couleur un peu brune au bord du verre), le nez est intense et séduisant, avec une palette fruitée, encore bien présente : cerises noires, mûres, associées à des épices douces, de la réglisse et des notes truffées, la bouche allie finesse, grâce à une trame tannique complètement fondue, et puissance par la densité de la matière. De la chair, des fruits bien mûrs, de l’étoffe , en milieu de bouche qui se prolonge dans une finale, persistante , intense, d’acidité gustative plutôt faible, mais suffisante, épicée, truffée, assez complexe, avec des notes minérales . Une bouteille de moindre qualité avait été goûtée, il y a un an. Noté  16,5   


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines