Magazine Cuisine

Une dégustation éclectique (5)

Par Daniel Sériot

Les deux vins de la Rive Gauche sont d’une belle homogénéité, il faut dire que le millésime est très favorable. Le premier vin est dégusté, pour la seconde fois en moins d’un an, et les deux bouteilles ouvertes sont de qualité équivalentes. Même si ce cru se montre rarement inoubliable, il est d’une qualité constante, dans les millésimes moins favorables, et vraiment excellent dans les grands millésimes de La Rive Gauche.

Quand on a été maître de chai d’une grande propriété, et que l’on prend en charge ses propres vignes, il serait étonnant de décevoir. Le vin dégusté ici (second commentaire), est parfaitement réussi, et à la hauteur des espérances des amateurs.

Saint Julien  Château Lagrange 2000

La robe est profonde, foncée au centre du verre, avec un liseré de couleur rubis à pourpre au bord du disque, le nez est intense ,frais , et bien défini, avec des arômes de cassis et myrtilles écrasées finement mentholées au premier plan, accompagnées par des notes de résines , tabac, et épices variées, l’attaque est franche, droite , avec des tannins serrés, bien enrobés en entrée  de bouche, le vin se structure un peu plus ferme en montant vers le palais, c’est charnu avec de beaux fruits bien mûrs, sans sensations végétales, le vin est assez puissant et  ample, la finale est fraîche, persistante , avec une assise tannique ( sans excès), de bon aloi, qui donne de l’élan, c’est savoureux , et l’élevage est intégré  Noté 16,5  potentiel 17 sur un bon échantillon

Margaux   : Château Trois  Chardons   2000

La robe est assez foncée, avec des reflets de couleur rubis, le nez est expressif , affriolant avec des parfums floraux séduisants (roses et violettes dominantes), de cassis, de cerises noires,de cannelle et de gingembre , la bouche est assez tendre , en entrée , délicatement sphérique, l’ossature tannique est bien enveloppée dans une chair fine et parfumée ( fruits d’une exacte maturité ), l’acidité un peu plus présente, dès le milieu de bouche étire la finale, aérienne, très fraîche, fruitée et épicée, avec une signature minérale dynamisante , et une petite pointe d’amertume en ultime sensation.Un bel exercice margalais  Noté 16


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines