Magazine Cuisine

Visite à La Tour Figeac (3)

Par Daniel Sériot

Présentation et commentaires de Daniel

Il est toujours agréable de retrouver en bouteille des sensations identiques à celles des vins goûtés en « primeurs », ce qui prouve l’honnêteté intellectuelle qui préside à la gestion de ce domaine, de la part du propriétaire, comme celle des consultants.

2008 confirme, ici aussi, son classicisme formel, grâce à cette fin de cycle magnifiquement servi par les conditions météorologiques très favorables, avec un mois d’Aout assez chaud, si l’on en croit les statistiques«  Météo France ». Vous le savez, j’aime beaucoup 2008 !

Le premier vin

La Tour Figeac  2008

La robe est profonde , avec un liseré de couleur violine au bord du disque, le nez est un peu fermé, après une bonne aération, s’expriment des arômes de cerises, de mûres et de petites baies rouges, de café, un rien grillé. Beaucoup de droiture dans la constitution tannique, mais parfaitement enrobée par une chair pleine, les fruits sont salivants les sensations sont ascendantes, le vin est bien charpenté, avec cette sensation de sphéricité en milieu de bouche, la finale est très persistante, fraiche, longiligne, sans se départir de son aspect charnu, avec des fruits gourmands, d’une excellente intensité, et des épices douces Noté 16,5

La Tour Figeac 2007

30% de Cabernet franc, 70% de Merlot

La robe, de couleur violine est assez soutenue, le nez est fin et expressif, avec des parfums de fraises des bois et de cerises rouges, accompagnées de notes de café , la bouche est élégante, avec des tannins bien proportionnés, et plutôt fins, qui signent une extraction mesurée, le milieu de bouche est finement texturé, la finale , assez étirée est svelte, aux fruits frais mais mûrs, avec en arrière plan une petite note végétale discrète. Noté 15

Commentaires d’Isabelle

La Tour Figeac 2007

30% CF, 70% Merlot

Le verre répand des arômes d’une complexité surprenante au regard de la jeunesse du vin et du millésime : aux épices (le poivre), s’ajoutent des impressions nettes de sanguinité (minéralité du vin?), des odeurs de vieilles armoires, et de fruits noirs.

La bouche est ronde et souple. L’acidité semble un peu contenue, rétive, dès l’abord, mais sa  résistance jusque dans la finale favorise la persistance des goûts de la myrtille, du cassis, de la griotte animés des amers doux de la muscade.

La Tour Figeac 2008

Le nez développe un jeu subtil entre tous les fruits, frais ou kirschés ; eau-de-vie de cerise, mûre, myrtille en particulier.

La bouche est d’une puissance contenue, ferme et tonique parce que soutenue par une colonne acide qui l’équilibre, met en relief des saveurs agréables d’orange sanguine, d’épices orientales, avant que n’apparaisse la griotte à l’eau-de-vie apportée en finale. A noter un goût plaisant (voire surprenant…) de champignon noble.

Superbe vin !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Visite à La Tour Figeac (6)

    Présentation et commentaires de DanielLe millésime 2003, que je n’avais jamais eu l’occasion de déguster, est réussi dans cette propriété, les argiles... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Visite à La Tour Figeac (7)

    Présentation et commentaires d’Isabelle A La Tour Figeac, les pratiques culturales consistent à contrôler les rendements. Dans cette optique, le travail de la... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Visite à La Tour Figeac (8)

    Présentation et commentaires de Daniel Et si l’art premier du vigneron était tout simplement de savoir adapter son vin au millésime !! Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Visite à La Tour Figeac (9)

    Visite Tour Figeac

    Présentation et commentaires d’IsabelleLe millésime 2002 a pour réputation d’être un millésime difficile : il s’en est allé d’un été frais (températures... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Visite à La Tour Figeac (10)

    La dégustation de cette verticale se termine par deux vins qui ont marqué le renouveau qualitatif de cette propriété. Même si les vins des derniers millésimes... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Visite à La Tour Figeac (11)

    Notre visite ( et la dégustation que nous offre Otto Rettenmaier) touche à sa fin. L’on sait que le domaine est en biodynamie depuis 1997. Le millésime 1998... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Visite à Grand Pontet (4)

    Visite Grand Pontet

    <""""""> Le chai, la vinification et l’élevage. Si tous les travaux menés à la vigne sont manuels, c’est afin d’obtenir... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines