Magazine Cuisine

Retour sur un huit-clos

Par Bobosse92
Hier soir, triste quart de finale de la Coupe de France de football. Un match disputé "à huit-clos" au stade de l'abbé Deschamps, entre Auxerre et le Paris Saint Germain. Au-delà d'un résultat plus qu'anecdotique (une qualification du PSG aux tirs au but après qu'un pénalty eût été oublié en faveur d'Auxerre), il est quand même navrant de constater, qu'une fois de plus, les évènements tragiques liés au décès d'un spectateur parisien ont été bassement récupérés par notre Hortepen national.
Aux ordres du général Capozy, cette mesure pré-électorale n'a heureusement pas fonctionné, le fossé entre la réalité quotidienne de la France d'en bas étant tellement éloignée des paillettes de la politique-show biz (comme dirait Stéphane Guillon, pourquoi pas Eric Zeimour à la culture ???!!!). Que l'on sanctionne le club pour ses "supporters" (en sont-ce vraiment ?), soit ! Mais, ce n'est sans doute pas la première fois que des incidents surviennent aux abords d'un stade. C'en est même devenu une habitude, en toute impunité d'ailleurs ! Mais de quel droit peut-on priver les supporters d'une ville comme Auxerre (oui, parce qu'à Auxerre, il y a des vrais supporters, des familles ... pas ces extrémistes nourris de haine et d'imbécilité) d'une rencontre de football. Car dans ce cas, la sanction est plutôt dirigée vers le club qui reçoit. Une double peine d'ailleurs : perte financière de la recette d'abord (qui va payer ??? Monsieur Escalettes en rognant sur ses frais lors de la prochaine Coupe du Monde ??? Les primes versées aux mercenaires du football français, qui se moquent autant de l'équipe de France que moi de ma première chemise ???) ; et perte sportive ensuite (car je suis persuadé qu'avec un public acquis à sa cause, Auxerre n'aurait fait qu'une bouchée du PSG). Etonnant d'ailleurs que sur les deux premiers matchs disputés "à huit-clos" le fûssent sur terrain adverse. Drôle de notion de l'équité sportive ! Le pouvoir de la Fédération Française de Football serait-il totalement inféodé au pouvoir politique actuel ? Dans un dernier sursaut anté-régionales, nos instances politiques ont voulu, par un nouvel acte de poujadisme tout juste bon à aiguiser les relents nauséabonds de vichisme encore présents dans notre la société française, mêler politique et sport ...
... alors qu'il y a encore peu, le Togo était exclu des deux prochaines compétitions continentales pour "ingérance de la politique dans le sport".
On se demande bien quelle décision va prendre Sepp Adolphe Blatter ?
L'équité voudrait que la France soit exclue elle-aussi des deux prochaines compétitions internationales (Championnat d'Europe des Nations 2012 et Coupe du Monde 2014). Mais ne nous faisons pas d'illusion, les enjeux financiers sont bien trop importants pour que ces messieurs tout-puissants du sport (vous savez, les mêmes qui se payaient sur le dos des licenciés une bouteille de Romanée-Conti le jour de l'élimination de la France en Coupe du Monde 2002 en Corée du Sud) appliquent une même sanction à une nation "d'élite" Un bien triste monde du sport. Bruno

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobosse92 1454 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines