Magazine Cuisine

Les vignerons reviennent à Bû

Par Maigremont

(Enfin, ils sont revenus il y a 3 semaines... je suis en retard sur mes CR !). Ce salon organisé par les Vins de Saint Antoine et Laurent Baraou était une occasion privilégiée de rencontrer de près les faiseurs de vins mais surtout de pouvoir discuter de façon posée sur l'actualité viti vinicole.
, Eure et Loir, 1800 âmes, une salle des fêtes flambant neuve et un salon d'une dizaine de vignerons triés sur le volet par Laurent.

Voici quelques vignerons que j'ai visité lors de cette sympatique journée :

Clos de l'Amandaie :
Coteaux du Languedoc blanc 2005. Faibles rendements pour ce 90 % grenache blanc au nez d'aneth, d'amende grillée à la jolie matière soyeuse et minérale. Très bon
Huis Clos 2004 rouge : nez profond, bouche gourmande faite de fruits rouges murs. Bon.

Les Loges de la Folie. Domaine créé en 2004 par Valerye Mordelet et Jean Daniel Kloecklé sur 7 ha en bio en AOC Montlouis sur Loire.
Nef des fous 2005, Montlouis : le cépage chenin est vendangé à parfaite maturité et est élevé quelques mois en fûts. Le nez présente de belles notes miellées. La bouche élégante et onctueuse typée chenin offre une rétro fumée. Bel équilibre et joli vin dans l'ensemble.
Chemin des Loges 2005, "Sec tendre", Montlouis : Nez d'humus et de feuille sèche avec une jolie bouche de tabac sur une longue finale. Bien.
Sucre d'Ange 2005 : mélange de botrytis et de passerillage, 22° potentiels. Une bouche orientée sur la poire, très dense et précise grâce à une jolie acidité qui supporte les 150 gr de sucre résiduel. Très bon.

Champagne Raymond Boulard
Amateurs de Champagne, cette maison est pour vous. Francis Boulard (blogueur averti) avait emporté sur ce salon une gamme réduite à 6 vins, mais non dénuée d'intérêts. Et comme avec le cochon, tout est bon. Il y a vraiment quelque chose avec ces Champagnes (non dosés), alors que les bulles, c'est pas trop mon truc. J'ai choisi de vous conter 3 cuvées
Réserve brut (75 % pinot meunier, 25 % pinot noir) : nez très avenant de fleurs blanches avec une jolie bouche vive et vineuse.
Grand Cru Mailly Champagne (90 % pinot noir 10 % chardonnay) : vin d'une extrême élégance, vineux, droit et d'une longueur magnifique ! Elevage pour moitié en cuve et pour l'autre en barique.
Millésimé 2002 Brut (50 % chardonnay, 30 % pinot noir, 20 % pinot meunier) : nez de pomme au four. Bouche très aromatique faite de fruit blanc, ciselée à la perfection. Coup de coeur ! Ce sera le Champagne pour l'apéritif d'un de mes repas de Noël.
J'aurai pu vous commenter les 6 vins, mais il a fallu choisir.

Domaine Valentin Zusslin & fils (Alsace).
Riesling Gd cru Pfingstberg 2005 : nez alliant minéralité et fruits blancs. Bouche pleine d'allant, équilibrée. On sent là un très beau potentiel. A encaver !

Château Lassolle (côtes du Marmandais), Stéphanie Roussel "THE" personnage du salon. Personne n'ira affirmer ses idées à sa place !
Petit Plaisir de Sémillon, vin de table. Un sémillon pur jus avec de jolies notes de poire et de coing. La bouche est généreuse, légèrement oxydée avec une belle acidité. Longue finale sur la pomme et l'amande. Très bon.
Coup Franc, vin de table, 100 % cabernet franc. Un vin de copain comme sa conceptrice aime à dire. La simplicité du fruit mur, version poivron mur également  d'une buvabilité insolente !

Annie Sauvat, (côtes d'Auvergne Boudes),
Chardonnay 2003 : Nez fumé agréable. Bouche large, droite et minérale avec une jolie amertume et une certaine fraîcheur malgrés le millésime pas trop propice.
Les Demoiselles de Donazat 2006 : ce 100 % gamay offre des douces notes épicées, une bouche ronde et fruitée. La gourmandise même.
Annie, si tu lis ces lignes, j'ai apprécié ta rencontre, ta gentillesse et la passion que tu as pour ton métier ! Tu vas bientôt défendre le titre de meilleur vignerons blogueurs, alors "buena suerte" comme on dit.

Château Beauséjour, Montagne St Emilion. Depuis le rachat de la propriété en 2004, il a été décidé de rendre les vignes à la nature puisqu'elles ont reçues bon nombre (trop ?) de traitements ainsi qu'un travail du sol soigné.
Le résultat est déjà à la hauteur des espérances avec un très joli millésime 2005, premier coup d'essai seul de Pierre Bernault. Le Beauséjour 2005 est superbe de densité avec un magnifique velouté, un fruit énorme, un boisé tout en finesse (malgrés les 70 % de fûts neufs) et des tanins présents mais pas agressifs. Coup de coeur perso de ce salon. Je n'ai pas eu l'occasion de goûter la cuvée "1901" qui paraît-il est incroyable !
Un petit conseiller en vinif aide Pierre pour l'élaboration des vins en la personne de Stéphane Derenoncourt...

Voilà, c'est tout pour ce très sympathique salon organisé de main de maître par Laurent Baraou. Ce dernier a déjà décidé de renouveler l'opération au premier semestre 2008, mais cette fois-ci avec d'autres producteurs, et pas des moins talentueux. On pourra une fois encore lui faire confiance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maigremont 849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines