Magazine Cuisine

Le stollen ou la brioche de Noël aux épices

Par Mamina

Il y a encore beaucoup de pays et de régions où les traditions de Noël traversent les décennies sans prendre une ride, d'autres au contraire où elles sont moins vivaces.
L'Alsace et la Provence font partie de ces régions où la transmission des traditions n'a jamais cessé.
L'intérêt que suscite le retour à un certain patrimoine culinaire régional nous a fait découvrir ou redécouvrir les biscuits alsaciens où la brioche des rois provençale.
Qui n'a pas craqué une fois pour des étoiles à la cannelle, des mannele ou un gâteau des rois à la place de la galette traditionnelle.
Ces traditions traversent maintenant les frontières des régions et c'est pour ça, qu'aujourd'hui, je vais vous faire partager le stollen. C'est une brioche épicée et très parfumée que j'ai beaucoup aimée au petit déjeuner lors de mon séjour en Alsace l'année dernière.
Cette brioche née en Allemagne il y a bien longtemps se trouve partout maintenant de notre côté de Rhin et on comprend pourquoi elle a été adoptée.

Inspirée par le petit livre rose de Florence Edelman reçu de Sylvie de "Cuisine gourmande" grâce au bookblog organisé par Isa de "C tout bon".
J'ai juste apporté quelques petites modifications glanées au cours de mes lectures. J'ai mis plus d'épices que dans la recette de Florence Edelman, j'ai enlevé le cœur de massepain et remplacé les cerises confites par des zestes de citron confit.

STOLLEN

Assez facile
Préparation de la pâte: 20 mn
Repos: 2 h 30
Cuisson: 35 à 40 mn

Pour 8 personnes:
Pour la pâte:
400 g de farine
15 g de levure de boulanger
13 cl de lait
50 g de sucre
4 jaunes d'œufs
75 g de beurre fondu
½ càc de sel
½ càc de cannelle
½ càc de muscade
3 graines de cardamome broyées
Pour la garniture:
100 g de raisins de Corinthe
50 g d'écorces d'orange confite
50 g de citron confit
4 càs de rhum
Beurre fondu et sucre glace pour la finition

Commencer par faire macérer les raisins et les écorces d'orange et de citron dans le rhum.
La pâte:
Délayer la levure dans le lait tiède. Dans un saladier, tamiser la farine et la mélanger avec le sel le sucre et les épices. Creuser un puits et, avec les doigts incorporer le beurre fondu et le lait petit à petit à la fourchette pour obtenir une pâte molle et collante. Continuer à battre jusqu'à ce que la pâte soit homogène.
Former une boule, la couvrir d'un linge et la laisser lever dans un endroit tiède pendant 1 h ½.

Recouvrir la plaque du four d'un papier sulfurisé beurré.

Finition:
Pétrir à nouveau la pâte pour chasser l'air, introduire les fruits macérés et égouttés dans la pâte. Façonner la pâte comme un pain de campagne et la laisser à nouveau reposer dans un endroit tiède pendant 1 heure.

Au bout de 40 mn, préchauffer le four à 170°. Lorsque la pâte a levé une heure, mettre le "pain" à cuire environ 35 mn. Dès que le stolen est cuit, le sortir du four, le badigeonner de beurre fondu, puis le saupoudrer très largement de sucre glace.

Le laisser refroidir et essayer de résister pour le garder pour le thé ou le petit déjeuner suivant.

J'espère que les alsacien(ne)s ne trouveront rien à redire à ce stollen? Nous, nous l'avons trouvé très bon.
Ce stollen se garde aussi très bien enveloppé dans du film alimentaire et fera donc, en étant préparé quelques jours à l'avance, un merveilleux petit déjeuner pour les convives présents… à moins que le Père Noël l'ait mangé avant de repartir!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mamina 271 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte