Magazine Cuisine

Le cépage Carignan aux Vignes de Léo (1)

Par Daniel Sériot

La saison 2010-2011 s’est ouverte le 15 septembre 2010, aux Vignes de Léo par une dégustation consacrée au cépage Carignan, dans les deux couleurs (vins blancs et rouges). La soirée été animée (présentation et commentaires des vins), de façon excellente,par le sommelier Eric Dugardin. Neuf vins ont été proposés à la dégustation : trois vins blancs et six vins rouges. Les vins sont élaborés soit en monocépage, soit issus d’un assemblage avec un ou plusieurs autres cépages que je préciserai à partir des mes notes prises lors de cette soirée ou des informations trouvées sur les sites des vignerons (voir les textes en italique), quand elles existent.

Je précise qu’il s’agit, ici, de mes propres commentaires, et pas ceux d’Eric Dugardin, faits lors des dégustations.

Les vins sont servis en bouteille,après que, pour certains vins, un transvasementait été réalisé d’une bouteille pleine vers une bouteille vide, pour oxygéner les vins

La soirée débute par un verre de bienvenue : un vin blanc du domaine Le Conte de Floris.

Coteaux du Languedoc : Domaine Le Conte de Floris : Arès 2007

Arès blanc 2007 –

Coteaux du Languedoc blanc Terroir : Basaltes, Schistes et grès Assemblage : Marsanne (60%), terret bourret (15%), carignan blanc (25%), rendements limités à 25 hl/ha. Vinification : débourbage à froid, entonnage direct, fermentation alcoolique et malolactique en fût. Elevage : durant un an en fûts de 2 à 5 vins puis passage six mois en cuve. Dégustation : servir à 12°C

La robe , de couleur jaune dorée est brillante, avec des larmes bien esquissées, le nez évoque, avec une bonne intensité , des arômes de pêches un peu rôties, d’abricot, de fenouil, de fleurs de genets, et des notes discrètes de colle blanche, d’agrumes, et d’élevage léger, l’attaque est nette, avec une petite pointe d’amertume qui n’est pas sans rappeler certains vins du Rhône nord, le vin est assez riche en bouche, gras et charnu, dans un centre bien dimensionné, la fine acidité sous jacente, permet à la finale persistante, légèrement saline, aux fruits mûrs , accompagnés d’une note de miel, de garder une bonne fraîcheur grâce à la présence également, de beaux amers ( peaux de pêche et agrumes). Noté 15,5

Daniel

A suivre...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines