Magazine Cuisine

Château Mangot ( Saint Emilion Grand Cru) (1)

Par Daniel Sériot

Château Mangot

Il aura fallu deux générations, et un travail obstiné pour faire de château Mangot ce qu’il est aujourd’hui : une superbe propriété de 37  hectares d’un seul tenant, sur la commune de Saint Etienne de Lisse, plantés essentiellement, sur le prolongement est du plateau argilo-calcaire de la côte Pavie.

Dans toute aventure, il faut des pionniers, et à une période où le prix de l’hectare était loin des cours pharaoniques d’aujourd’hui, Simone et Jean Petit, les grands parents maternels de Yann et Karl Todeschini ont eu la volonté chevillée au corps et l’ardeur au travail pour constituer ce qui sera l’ossature du futur château Mangot.

002

Jean Petit a commencé par avoir des activités de prestataire de service chez des propriétaires de vignes, essentiellement des labours au moyen d’un bœuf !

Il a ensuite travaillé ses premières parcelles sous le régime du fermage, avant d'acquérir en rente viagère, par achats successifs, ses premiers hectares de vigne. Il a pu ainsi constituer entre 1958 et 1976 un vignoble d’une superficie de 24 hectares.

001

A partir de 1989 ; Anne-Marie Todeschini, la fille de Simone et Jean Petit, et son mari Jean Guy Todeschini vont s’atteler à restructurer le vignoble (encépagement, replantation avec des portes greffes qualitatifs, et remontée du palissage pour augmenter la surface foliaire), et les bâtiments techniques.

Jean Guy Todeschini, qui était propriétaire d’une entreprise de maçonnerie et de rénovation de bâtiments dans le Saint Emilionnais, s’investit totalement à Mangot et va apporter son savoir faire, dans ce domaine. Le point d’orgue de cette rénovation sera la construction du nouveau chai en 2001, qui dote la propriété de moyens techniques à la hauteur des ambitions de la famille Todeschini pour réaliser des vins de qualité.

En 2008, Yann

043
et Karl rejoignent leur parents, après de sérieuses études en viticulture et en œnologie, suivies de stages et emplois, dans la filière vin, en France et à l’Etranger.

Ils auront à assurer la relève, en ayant à gérer deux vignobles : Château Mangot (37 hectares en AOC Saint Emilion Grand Cru), et Château La Brande (25  hectares en AOC Castillon-Côtes de Bordeaux, sur des sols et des sous-sols argilo-calcaire).

A suivre…

Daniel


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines