Magazine Cuisine

Château Mangot (Saint Emilion Grand Cru) (fin)

Par Daniel Sériot

Des vins, en bouteilles, provenant des vignobles Todeschini ont été dégustés lors d’un repas pris, avec Yann, à Saint Genès de Castillon, dans le restaurant « le Comptoir de Genès » qui a la particularité de réunir dans un même lieu, très bien rénové, une épicerie, un café, un restaurant et une cave à vins, centrée sur l’appellation Castillon-Côtes de Bordeaux. Les vins peuvent être bus à table au prix propriété.

049
051

Nous avons notamment goûté le premier millésime (2008) de la cuvée Mangot Todeschini.

003

Côtes de Castillon : La Brande 2008

La robe est soutenue, de couleur rubis à sanguine, le nez évoque les fruits rouges avec une dominante de cerises, accompagnées de notes d’épices douces et de café léger. L’attaque offre une sensation assez veloutée, les tannins se raffermissent dans un milieu de bouche, bien épaulé, plus séveux que charnu. La finale, de longueur normale, est fruitée, fraîche, tonique. Noté 14

Saint Emilion Grand Cru : Château Mangot 2005

La robe est profonde, avec des reflets de couleur pourpre à sanguine. Le nez, un peu fermé est, après aération, net et élégant : cerises noires, mûres écrasées, rehaussées par des notes d’épices variées et de réglisse, l’élevage est bien intégré. Des tannins assez serrés soulignent la mise en bouche, ils se trament avec énergie dans un centre bien charpenté, aux fruits mûrs et frais. La finale, d’une bonne persistance, est assez longiligne dans son dessin, fruitée, épicée et fraîche. Noté 15

Saint Emilion Grand Cru : Château Mangot cuvée Quintessence 2002

La robe est foncée, au cœur du verre, dans une teinte générale de couleur rubis. L’olfaction est expressive, avec des arômes de petite soupe de fruits variés, à dominante de fruits noirs, d’épices douces et des notes de moka et de café. La bouche est délicate, avec des tannins enrobés par une chair fine, qui donne du velouté au vin, la construction est curviligne, avec, à tous les stades de la dégustation, des fruits frais et d’une bonne intensité. Des notes salines sont perceptibles en ultime sensation. Noté 15,5  

Saint Emilion Grand Cru : Château Mangot cuvée Todeschini 2008

La robe est profonde, avec un liseré de couleur sanguine au bord du disque.

Le nez est intense, avec une expression de fruits frais et mûrs (très belle cerise), de moka, d’épices douces et des notes de torréfaction. Le vin entre en bouche avec une sensation charnue, les tanins sont élégants et fins, tramés avec beaucoup de liant, et finement texturés, les saveurs fruitées sont gourmandes, le milieu de bouche est dense, dans une construction allongée, qui étire la finale fruitée, épicée et fraîche Noté 16+

Avec nos remerciements, pour sa disponibilité, et sa passion évidente, à Yann qui nous a  permis cette première approche des vignobles Todeschini.

Daniel

028
030
029
026


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines